Daphné Alecian, Fujitsu : « Des datacenters pour un cloud humain »

Cloud

Le géant japonais de l’informatique étend ses ambitions avec son cloud mondial, explique Daphné Alecian, directrice marketing et communication de Fujitsu Technology Solutions.

Silicon.fr : Y a-t-il un modèle de cloud japonais ?

Daphné Alecian : Fujitsu a une vision de bout en bout, globale, du cloud computing, avec une approche complète, services, IaaS et PaaS. Depuis notre création en 1935, nous avons recherché des compétences spécifiques et à atteindre une stratégie globale. Ce qui est différenciant, dans l’approche japonaise, c’est que le cloud est centré autour de l’humain, ‘human centric technology‘. Bien sûr nos réflexions portent également sur la réduction des coûts, sur les gains de productivité, et sur la réactivité. Mais au Japon, l’utilisation des datacenters et des infrastructures cloud est principalement tournée vers l’humain.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Le Japon rencontre des problématiques de vieillissement de la population. Un phénomène particulièrement critique dans l’agriculture, qui n’attire plus les jeunes. Les agriculteurs délaissent les terres ! Fujitsu, qui est le leader mondial du M2M (Machine to Machine), a procédé à la mise en place de capteurs sur les parcelles pour enregistrer en temps réel le niveau d’hygrométrie. Ces informations sont remontées également en temps réel dans le cloud. Nous y ajoutons la météo, et les bonnes pratiques agricoles. L’agriculteur reçoit sur son PC ou son smartphone une feuille de route pour la journée, avec les niveaux d’engrais et d’eau à distribuer. Le résultat est double, un gain de 25 % de la rentabilité des exploitations agricoles, et un gain de temps.

Fujitsu Japon cloud agriculture

Autre exemple : la télémédecine. Chez les personnes âgées, nos installations surveillent la régularité des usages des objets du quotidien. Et peuvent lancer des alertes en cas de non utilisation…

Et qu’en est-il en France ?

La différence qu’apporte Fujitsu, c’est la chance que nous avons de ne pas figurer dans les filets de Prism. Si nous sommes un fournisseur d’infrastructure à l’échelle mondiale, nous sommes le seul fournisseur de cloud non américain. Nous avons consacré 2,8 milliards de dollars à notre stratégie cloud. Nous avons 7 datacenters dans le monde : 2 au Japon, à Singapour, en Australie, en Allemagne et en Angleterre. Nous assurons une totale confidentialité des données. Nos datacenters ne sont pas reliés entre eux, sauf à la demande du client. Et dans chaque pays nous avons un deuxième datacenter miroir. Cela nous permet d’offrir un SLA de 99,9998 %.

En France, nous avons des clients, comme Soitec et Orangina Schweppes, qui apprécient la sécurité de notre cloud, l’absence de soumission au Patriot Act, l’absence de legacy et la flexibilité pour passer d’un mode de delivery à un autre. Nous portons également un regard pragmatique sur les applications, sur ce qui est ‘cloudifiable’ ou ce qui doit rester dans un mode déploiement traditionnel. Le curseur est flexible selon la maturité et l’agencement des applications.

Quelles sont les caractéristiques de vos offres par rapport à la concurrence ?

Concernant l’exécution de nos processus, nous sommes les inventeurs de l’IPasS, Integrated Platform as a Service. Nous assurons la modélisation des processus métiers, l’interconnexion des applications via nos connecteurs, et la mixité de nos modèles. Coté prix, ils sont différents selon le niveau de sécurité, mais ils sont agressifs, sur le modèle d’Amazon. Par exemple 0,05 euro la VM (machine virtuelle) à l’heure. Nous évoluons vers le modèle Amazon, avec la fourniture d’instances de type HPC (calcul). SAP Hana a été développé à l’origine sur des équipements Fujitsu. Et Vinci Energies a été notre premier client en production en France.

Quel que soit le client, il dispose du même catalogue de services standards et de SLA, auquel s’ajoute l’engagement d’être hébergé dans un datacenter ultra-sécurisé. Notre Private Hosted Cloud est un datacenter sur lequel il est possible créer un cloud sur mesure et par client. C’est une offre reconnue par nos partenaires, des hébergeurs en marque blanche, et par VMware.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur