Dassault Systèmes relève son objectif annuel de croissance

Logiciels
12.004 La Douce, encore une expérience 3D signée Dassault Systèmes.

L’éditeur français de logiciels de création 3D Dassault Systèmes table sur un chiffre d’affaires 2012 de 2 milliards d’euros, suite à la publication de solides résultats semestriels.

Référence des logiciels de création en 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM), Dassault Systèmes a annoncé jeudi revoir à la hausse son objectif annuel, suite à la publication de solides résultats semestriels.

Au premier semestre, clos le 30 juin 2012, le concepteur français de logiciels a généré un chiffre d’affaires de 965,3 millions d’euros (normes IFRS), dont 877,7 millions d’euros de revenus logiciels, en hausse de 10 % à taux de change constants. Son bénéfice net semestriel a atteint 156,4 millions d’euros, soit une progression de 22 % sur un an.

Par ailleurs, le résultat opérationnel de l’éditeur a augmenté de 26,4 % à 232,6 millions d’euros, et sa marge opérationnelle a progressé de plus de 2 points à 24,1 %.

La croissance et l’emploi

« En conservant la prudence requise, nous relevons nos objectifs de chiffre d’affaires pour 2012 et prévoyons d’atteindre les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel », a déclaré par voie de communiqué Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes.

L’éditeur de logiciels vise ainsi une croissance annuelle de 8 % à 9 % et une marge opérationnelle de 31 %. L’entreprise table également sur une croissance de son bénéfice net par action compris entre 10 % et 13 %.

Dans ce contexte, le groupe continue d’embaucher. En croissance de 5 % l’an dernier, ses effectifs « augmenteront mécaniquement de 60 % à 70 % d’ici à 2017 », a indiqué Bernard Charlès à Challenges.

Dassault Systèmes, qui a finalisé l’acquisition de Gemcom et cédé sa filiale allemande Transcat PLM aux dirigeants de celle-ci (MBO), rayonne à la Bourse de Paris. Vendredi à la mi-journée, l’action de Dassault Systèmes gagnait 1,37 % à 79,98 euros, soit une capitalisation supérieure à 10 milliards d’euros.

Crédit photo © Silicon.fr


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur