Pour gérer vos consentements :

Data et analytique : 3 grandes tendances à suivre

La donnée est peut être l’or noir du numérique, elle est aussi génératrice de risques. Conscient des enjeux, le cabinet Gartner affûte ses prévisions concernant un marché en forte croissance à l’échelle mondiale.

Voici, selon la société d’analystes, 3 grandes tendances à suivre dans ce domaine :

1. IA adaptative

Les systèmes adaptatifs intelligents (SAI) et l’intelligence artificielle (IA) centrée sur les données font partie de la catégorie. La « data fabric » alimentée par les métadonnées ainsi que le partage de données en continu y sont également inclus par Gartner.

La société d’études prévoit que, d’ici 2026, le déploiement automatisé de métriques de confiance dans les écosystèmes de données mondiaux limitera drastiquement le recours aux intermédiaires externes et réduira « de moitié » le risque de partage non consenti de données.

La tendance est moins positive concernant l’aptitude à appréhender et faire bon usage des données collectées par les organisations.

2. Littératie des données

La littératie des données reste ainsi l’angle mort des compétences métiers. Or, ce déficit de culture data dans l’entreprise freinerait encore l’atteinte d’objectifs commerciaux alimentés par la donnée en 2025.

Un défi à relever pour les responsables data (CDO) et technologiques (CTO, CIO/DSI).

3. Conformité et confiance

Les régulations s’adaptent à l’intégration de l’IA pour imposer certaines pratiques de transparence et de protection des utilisateurs.

Dans ce contexte, à horizon 2026, 75% des innovations se traduiraient par une mise en production couronnée de succès pour les organisations prêtes à investir et développer une IA « fiable et axée sur les objectifs ».

Ce taux serait alors supérieur de 25 points par rapport à celui obtenu par les organisations qui feraient l’impasse sur ce point.

Selon une autre analyse (IDC), le marché des solutions et services du Big data et de l’analyse de données devrait croître en moyenne de +12,8% par an d’ici 2025.

Les multinationales du secteur (AWS, Google, IBM, Microsoft, Oracle, Salesforce, SAP, SAS…) et l’écosystème mondial de start-up s’y préparent.

(crédit photo : umseas via Visualhunt / CC BY)

Recent Posts

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

1 heure ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

6 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

23 heures ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

23 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

1 jour ago