Data centers: nouveau tour de table à 12 millions de dollars pour Nlyte

Réseaux

Nlyte, éditeur de solutions de gestion des infrastructure du centre de données, reçoit le soutien du fonds NGN et de ses investisseurs historiques à hauteur de 12 millions de dollars.

Le fournisseur de logiciels de gestion des infrastructures pour les data centers Nlyte Software vient d’effectuer un troisième tour de table de 12 millions de dollars auprès de NGEN Partners, nous apprend ITespresso.fr. Ce fonds est spécialisé dans les investissements portant sur les technologies propres (cleantech). Les autres investisseurs déjà présents dans le capital de la société (Balderton Capital, Ruffer LLP et Montalcino Holdings) suivent le mouvement.

Fondée en 2003 par Lee Moreton et Robert Neave, Nlyte veut aujourd’hui conquérir la France. En mai dernier, lors de la session DataCenter Dynamics à Paris, Grant Bilbow venait d’être nommé directeur général de l’entreprise pour la zone France et Europe du Sud. Il en profitait pour présenter la version 5.3 de sa suite applicative de gestion des infrastructures (gestion de configuration, alerte, analyse…). Des accords commerciaux ont été signé avec VMware, HP et BMC.

Depuis sa création, Nlyte a levé 39 millions de dollars. L’entreprise, d’abord installée à Londres avant de s’installer en Californie, avait d’abord obtenu 6 millions de dollars auprès d’un groupe d’investisseurs individuels, dont le cinéaste Oliver Stone. Puis Balderton Capital s’est intéressé au dossier en injectant 14 millions de dollars en 2008. Par son entremise, Bernard Liautaud, co-fondateur de Business Objects (une des plus belles prises de SAP), a pris les fonctions de président de Nlyte. Puis le fonds Ruffer a également apporté une contribution à hauteur de 8 millions de dollars. Le chiffre d’affaires de la société serait passé de 6,3 millions de dollars en 2008 à 14,5 millions en 2009.

Le nouveau soutien de NGEN Partners montre le potentiel de cet éditeur indépendant face à des mastodontes comme HP, IBM ou Oracle sur le marché de la gestion du centre de données. Mais, selon le rapport 451Group, le concurrent le plus direct serait la solution Vista d’Aperture (tombé dans le giron du groupe Emerson).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur