Datacenter 10 Giga: Cisco pousse son FabricPath, ou Ethernet 'multipath'

Réseaux

A l’occasion de CiscoLive, le géant des réseaux a poussé un pion supplémentaire dans le datacenter connecté en 10 Gbps: FabricPath

Les ambitions de Cisco pour devenir un des acteurs clés au sein du datacenter des entreprises se confirment une fois de plus.

Lors de son évènement CiscoLive, ce 6 juillet, le champion des réseaux IP a posé un nouveau jalon, baptisé FabricPath.

Face au coûteux Fibre Channel, le standard du très haut débit interne aux grands systèmes des datacenters, on sait que le challenger n’est autre que le protocole Ethernet poussé à 10 Gigabits/s.

Seulement voilà, la normalisation de cette solution alternative prend du temps, les concurrents tirent la couverture à soi, et beaucoup tentent encore de contourner… l’approche de Cisco – ce qui retarde encore les travaux en faveur d’une convergence vers un futur Ethernet à très haut débit.

Dans ce contexte classique de rivalités, Cisco a pris le parti d’un nouveau solo en poussant un pion, celui d’un Ethernet dit “multipath“. Il veut profiter de la situation pour accélérer les choses. Il confirme son engagement en faveur d’un protocole Ethernet “pré-standard multi-path” désigné comme FabricPath – une façon d’anticiper sur les travaux de normalisation en cours.

Ce protocole FabricPatch doit permettre, entre autres atouts, de doper les performances des infrastructures commutées et virtualisées au sein des datacenters.

FabricPath est une implémentation “pré-standard” d’un protocole en cours de finalisation au sein de l’organisme IETF, le protocole TRILL (Transparent interconnection of lots of links) qui exploite la capacité ‘multi-path’ (multivoies” ou multicanaux) du ‘Gigabit-Ethernet’.

Car jusqu’ici, les réseaux Ethernet networks permettent d’ouvrir un arbre unique de connexion unique (single-tree architecture) entre deux noeuds réseau. Si l’on ouvre plusieurs canaux, il en résulte des “broadcast storms” (tempêtes de transmission des paquets de data) qui dégradent très vite les performances du réseau. Le très classique protocole de routage ‘Spanning tree‘ est généralement utilisé pour éviter les boucles en ‘multi-path’ sur Ethernet ; grâce à lui, les multi-diffusions sont bloquées pour que soit rétablie une architecture mono-canal sans boucle. Mais cet algorithme de routage montre ses limites lorsque l’on atteint des débits en gigabits/seconde (d’où les travaux sur un nouveau protocole ‘multi-path’).

cisconexus_1010_2.jpg

Le FabricPath de Cisco se veut un “précurseur de TRILL“. Il se généralise sur les plates-formes de commutation Nexus de Cisco, sous le nouvel OS traitant la virtualisation, NX-OS. La version actuelle permet de créer jusqu’à 16 canaux simultanés à 10 Gbps entre deux noeuds.

Cisco assure que ce protocole permettra de migrer vers – ou sera compatible avec ? – le futur protocole TRILL quand il sera finalisé au sein des groupes de travail de normalisation.

Cisco annonce un lot (bundle) baptisé FabricPath Switching, pour démarrer avec 5 châssis Nexus, incluant la licence FabricPatch, un outil de validation ‘système’ et son logiciel de gestion du réseau du datacenter (“Datacenter network management“) le tout dans un unique SKU.

Il permet d’agréger des capacités de débit jusqu’à 160 teras/seconde. Pas encore de prix annoncé mais une disponibilité au 3è trimestre 2010.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur