Datacenters : Telecity Group veut absorber Interxion

CloudDatacenters
© Robert Scoble - CC BY 2.0

La consolidation n’épargne pas les opérateurs de datacenters. Telecity a annoncé son intention de fusionner avec Interxion pour s’adapter à la forte demande pour les services numériques, mobilité, Cloud, etc.

La transformation numérique des entreprises, le Cloud et la mobilité redistribuent les cartes auprès des acteurs IT, y compris chez les opérateurs de datacenters. Nos confrères de Reuters ont annoncé que l’acteur britannique, Telecity Group, a signé un accord pour racheter Interxion Holding. Le coût de cette fusion est évalué à 2,2 milliards de dollars. Concrètement, l’offre non-contraignante propose 2,3386 actions Telecity pour chaque titre Interxion, ce qui représente une prime de 15% par rapport au cours de clôture de l’action Interxion lundi, à 26,47 dollars, selon Telecity. Toujours selon l’agence de presse, des fonds d’investissements auraient approché Telecity ou seraient derrière cette opération, mais le CEO du fournisseur anglais n’a pas répondu à cette rumeur. De manière pratique, les discussions sont exclusives jusqu’au 4 mars 2015 et s’il n’y a pas de surenchères, les deux groupes prévoient une finalisation de l’opération au deuxième semestre 2015.

Les deux entreprises disposent chacun d’un parc important de centre de calculs. Interxion dispose de 39 sites dans 11 pays en Europe. Du côté de Telecity, la couverture comprend aussi 11 pays européens mais avec 37 sites. Dans leur communiqué commun, les deux opérateurs estiment les synergies liées à l’opération à environ 800 millions d’euros. Elles se feront notamment sur les achats, la technologie, le commercial, les éléments financiers (taxes, impôt), etc.

Une direction équilibrée

Sur le plan organisationnel, John Hughes, patron de Telecity Group présidera le nouvel ensemble, avec John Backer comme suppléant et actuel président d’Interxion. David Ruberg devrait être nommé CEO du groupe combiné pendant une période de 12 mois après la finalisation de la transaction. La direction financière incombera à Eric Hangeman, qui occupe actuellement cette fonction au sein de Telecity Group. Le reste des nominations se fera sur la base d’un équilibre et d’un compromis entre les deux sociétés.

Pour David Ruberg, « réunir les actions et les équipements d’Interxion et de Telecity va améliorer la capacité à réaliser des gains dans le migration vers le Cloud. Ensemble, nous allons réduire les coûts opérationnels, travailler sur d’autres fonctionnalités et fournir un haut niveau de qualité de service ». Il reste maintenant à connaître l’impact de cette opération au sein des différents pays, dont la France pour les deux sociétés.

A lire aussi :

Salesforce en France : un «gros dossier» pour Interxion
Interxion prend possession du datacenter marseillais de SFR


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur