Pour gérer vos consentements :

Datacenters : trop de subventions, pas assez d’emplois ?

L’étude (« Money lost to the Cloud ») a été réalisée par Good Jobs First, un centre de ressources basé à Washington DC, qui promeut la responsabilité financière des organisations publiques et privées. Son analyse couvre 11 « mégacontrats » de datacenters. À eux seuls, Google, Apple, Facebook, Amazon Web Services (AWS) et Microsoft auraient bénéficié de 2 milliards de dollars d’aides d’états et de collectivités pour les inciter à ouvrir des datacenters, dans certaines zones, entre 2006 et 2015.

Avec à la clé la promesse d’emplois « permanents », mais pas neutres pour les finances publiques : le coût moyen est estimé à 1,95 million de dollars par nouvel emploi créé ou promis dans ces 11 datacenters, selon Good Jobs First. Des avantages fiscaux viennent compléter le dispositif d’incitation.

« Les grands groupes s’appuient sur leur notoriété pour obtenir d’énormes allégements fiscaux dans des zones rurales pauvres. Tandis que les communautés constatent que les datacenters annoncés ne créent que très peu d’emplois, et que bon nombre des meilleurs emplois sont pourvus par des personnes transférées » dans les unités concernées, a déclaré Kasia Tarczyńska, auteur de l’étude.

Datacenters megadeals © Good Jobs First

AWS s’installe en France, OVH s’exporte

En France, le développement du Cloud est inscrit dans les priorités du plan pour l’industrie du futur. Et l’informatique en nuage constitue, selon le Commissariat général à l’égalité des territoires, « un enjeu économique fort, mais aussi une opportunité pour le développement des territoires ».

Des poids lourds américains, comme AWS et Microsoft, investissent dans la construction de datacenters en France. Et des entreprises françaises du Cloud, d’OVH à LinkbyNet, se développent à l’international avec le soutien de fonds d’investissement américains et européens.

Lire aussi :

Après AWS, Microsoft ouvrira en 2017 des datacenters en France

AWS va ouvrir des datacenters en France en 2017 (MAJ)

crédit photo de une : Robert Scoble – CC BY 2.0

Recent Posts

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

3 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

5 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

6 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

7 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

12 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

1 jour ago