Datacenters : Google envisagerait de remplacer le x86 par ARM

ComposantsServeurs
Centre de données du Comté de Mayes, Oklahoma (crédit photo © Google Connie Zhou)

Des rumeurs prêtent à Google la volonté de développer ses propres processeurs à architecture ARM. Ce qui constituerait un sérieux revers pour Intel, dont Google est le cinquième client dans le monde.

Selon Bloomberg, qui cite une source anonyme, Google étudierait la fabrication de ses propres processeurs basés sur les designs de ARM. Ce choix permettrait à la firme Internet de concevoir entièrement ses propres serveurs et d’optimiser ainsi les interactions entre ses logiciels et le matériel.

Si cette orientation n’a pas été confirmée par Google, elle ne constituerait qu’une demi-surprise, la firme ayant pour habitude de concevoir ou d’adapter des technologies pour les faire coller précisément à ses besoins. Et les architectures ARM représentant, dans les datacenters, une piste pour réduire la consommation électrique des serveurs, donc la dissipation de chaleur.

Intel produit des puces ARM

Si ce choix se confirmait, il s’agirait d’un sérieux revers pour Intel, le champion des architectures x86. Selon Bloomberg, Google est le cinquième client d’Intel par ordre d’importance. Mountain View représente 4,3 % des ventes du numéro un mondial des microprocesseurs.

AMD, le rival d’Intel sur le marché x86, a déjà annoncé son intention de produire des processeurs ARM pour serveurs. Un rubicon qu’Intel se refuse évidemment à franchir. Mais, remarquons que la firme n’est pas totalement absente de ces architectures : elle va notammet produire, pour le compte d’Altera, des processeurs ARM 64 bits, gravés en 14 nm (Lire notre article complet sur ce sujet).

Crédit photo : © Google / Connie Zhou


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur