Datacore VDS révolutionne la virtualisation du poste de travail

CloudVirtualisation

C’est en Europe que Datacore a annoncé sa solution de virtualisation du poste de travail. Une histoire étonnante et une technologie qui devrait faire parler d’elle.

George Teixeira, CEO et co-fondateur de Datacore, n’est pas venu les mains vides pour fêter les 15 ans de sa société. Et c’est en Europe qu’il a choisi de dévoiler Datacore VDS (Virtual Desktop Server), une solution VDI (Virtual Desktop Infrastructure) innovante qui pourrait révolutionner notre approche de la virtualisation du poste de travail. George Teixeira nous a dévoilé VDS et révélé l’étonnante genèse de son produit.

Un vieux PC à l’origine de VDS

C’est avec un large sourire que le patron de Datacore évoque son ordinateur personnel, « probablement le plus ancien de Datacore ». Un PC qui rempli sa mission, mais tellement vieux qu’il montre des signes d’essoufflement. Alors George Teixeira appelle son équipe technique et lui demande de faire quelque chose pour redonner un coup de fouet à son PC… mais il est hors de question qu’il en change !

Quelques temps plus tard, George Teixeira se retrouve sur son PC avec un environnement de travail identique, mais dont les performances ont explosées. Que s’est-il passé ? Les ingénieurs se sont appuyés sur SANsymphony, la solution de stockage virtuel de Datacore, pour exécuter sur le PC un environnement desktop dans une machine virtuelle (VM) Microsoft Hyper-V. « Nous regardons Hyper-V comme un système d’exploitation. »

A l’époque, George Teixeira s’inquiétait de ne disposer que d’un seul produit, certes stratégique, et cherchait une voie à développer. Il vient de la trouver ! « Dans les solutions de VDI, l’un des principaux coûts, c’est le stockage. C’est pour cela que des solutions comme Citrix sont chères, il faut ajouter le stockage aux licences. C’est comme si pour acheter un pain vous deviez acheter la boulangerie ! »

C’était si logique…

Pour apporter une solution innovante et agressive, Datacore s’est appuyé sur ses technologies. Il propose une solution de VDI qui profite des fonctionnalités développées en interne – caching, snapshots, thin provisioning, etc., autant de technologies qui participent à réduire l’espace disque nécessaire – et s’appuie sur Microsoft Hyper-V qui, rappelons-le, est gratuit. Par rapport aux solutions existantes, les VM dérivées du stockage sont persistantes, à savoir qu’elles conservent la configuration du poste de travail, et non plus son image.

Pour George Teixeira, « Datacore VDS est ‘persistant deskstop’. Hyper-V construit le desktop, nous apportons la performance. C’est une application ‘stand alone’, avec des outils de gestion. Tout ce que nous voulons, c’est un desktop, pas une stack Microsoft, Citrix, etc. Il suffit d’avoir un serveur et VDS. C’est la solution VDI la plus efficace du marché. »

Mais le plus étonnant dans cette solution, c’est probablement son prix, 90 euros avec 50 utilisateurs, décliné ensuite par 100 ou 200 utilisateurs.

Enfin, pour marquer le rôle essentiel qu’à joué l’Europe dans l’histoire de Datacore, et pour apporter sa solution aux tissus des PME européennes, Datacore VDS sera disponible au second trimestre en Europe, et seulement le trimestre suivant aux Etats-Unis et en Asie.

La stratégie cachée de Datacore

Il y a toujours une stratégie qui se cache derrière celle présentée lors d’une annonce. Une fois passée l’anecdote qui a amené à la création de VDS, quelle est la stratégie cachée de Datacore derrière VDS ? George Teixeira, que nous avions déjà rencontré par deux fois à Miami, se penche alors vers nous pour glisser : « Notre objectif est de ne pas faire tourner Datacore seulement sur les serveurs de stockage, mais aussi sur les serveurs d’application. » Ambitieux, il nous prépare également une autre surprise, mais pour plus tard : le support des NAS, virtualisés sur le modèle VDI de VDS. Décidément, Datacore a encore de sacrés ressources, même 15 ans après sa création…


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur