De la musique sur mon disque dur ? Tous coupables, ou presque !

Régulations

Nous sommes 94% d’internautes à condamner les poursuites de la RIAA et de l’industrie musicale. Normal ! Ne sommes nous pas 64% à posséder au moins un morceau de musique sur notre disque dur, dont les deux tiers proviennent d’échanges ?

Chut ! Ne le dites pas à la RIAA, mais nous sommes tous pareils, c’est-à-dire la majorité, vous et moi!… Plus précisément, les deux tiers d’entre nous – 64% selon The NPD Group ? possédons au moins un morceau de musique stocké sur notre disque dur.

Vous ne me croyez pas, alors apportons un peu de chiffres:

– 56% d’entre nous détenons entre 1 et 100 fichiers de musique

– 28% entre 101 et 500 fichiers

– 8% entre 501 et 1000

– 8% plus de 1000

Oui mais?” -me direz-vous, rien ne nous interdit de ‘ripper’ les airs préférés de nos CD, légalement achetés chez notre disquaire. D’ailleurs, cette musique est ‘légale’, puisque nous avons payé les droits afférents aux auteurs, compositeurs et interprètes, ainsi que la marge de l’éditeur et du distributeur.

Oui mais? Cette musique légalement acquise, ou tout du moins ‘rippée’ à partir d’un CD du commerce, ne représenterait que le tiers des fichiers qui sont présents sur nos disques durs. Ce qui signifie que les deux tiers restants proviennent d’échanges de fichiers. Si, si !

CD, graveur, baladeurs MP3?

A croire que tout nous montre du doigt, jusqu’au matériel qui nous trahit ! 80% des internautes sont équipés d’un graveur de CD. Mieux encore, 20% des internautes américains ont fait l’acquisition d’un lecteur MP3, et 8% d’entre eux envisagent de le faire avant la fin de l’année.

La copie a toujours existé, me direz-vous, tout du moins depuis que la bande magnétique s’est transformée en cassette audio. Et avec cette copie là, personne ne nous dit rien, et surtout pas les vendeurs de magnéto cassettes. Tiens, et si on en parlait de ceux là. Les fabricants de magnétos d’hier sont les fabricants des graveurs de CD d’aujourd’hui, et les fabricants de bandes fabriquent des CD. Enfin, l’argument est un peu facile, même s’il est vrai !

Tous faux-jetons? !

Seulement voilà, histoire d’enfoncer un peu plus le clou, 21% d’entre nous utilisent Kazaa, le logiciel qui va chercher et télécharger les deux tiers des fichiers de musique qui sont présents sur nos disques durs.

Alors, lorsque la moitié d’entre nous déclare approuver les campagnes menées par la RIAA? Tous faux-jetons! Au fait, le chiffre est sans doute vrai, puisque c’est la RIAA qui l’annonce!…

Bon, finissons-en là. Et voyons où en sont nos téléchargements?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur