De la prison pour un revendeur Microsoft indélicat

Cloud

Un distributeur allemand de Microsoft vendait des versions bon marché de logiciels sous Windows au prix réél. Et à des écoles en plus… Verdict: cinq ans et demi de prison

Vouloir “doubler” Microsoft n’est pas une bonne idée, les risques étant de plus en plus élevés. Ainsi, un revendeur allemand officiel de la firme s’est fait pincer pour avoir écoulé des versions bon marché des logiciels de l’éditeur à leur prix réel…

Pour ce faire, l’escroc changeait simplement l’emballage des produits… 32.000 produits destinés à des écoles et à des universités ont ainsi été modifiés pour être vendu à un prix bien supérieur à leurs valeurs réelles. Ralph Blasek a vendu ces produits par le biais de sa société, Dino-Soft, escroquant d’environ 4,5 millions d’euros le numéro un mondial des logiciels. Repéré par les autorités et Microsoft, l’homme a été condamné ce jeudi à cinq ans et demi de prison. Le ministère public avait requis six ans. Microsoft a précisé dans un communiqué que l’escroc était soupçonné de diriger le plus grand réseau connu en Europe de contrefaçon de logiciels. Une belle victoire pour Microsoft qui multiplie depuis peu les offensives contre les contrefacteurs. En juin dernier, la firme annonçait être sur le point de mettre fin au “plus important réseau de contrefaçon français”. Ce réseau de contrefacteurs se serait principalement constitué autour de 3 sociétés : Déesse, Dream Info et Trade Info. Ces sociétés et leurs responsables commercialisent de faux Certificats Originaux d’Authenticité (COA) signés Microsoft, totalement illicites, tout en faisant croire à leurs clients qu’il s’agit de licences officielles. Le préjudice est estimé à plus de 30 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur