De nouveaux opérateurs mobiles au Japon

Régulations

La fin de l’analogique va permettre de libérer des fréquences qui seront affectées à la téléphonie mobile. Softbank et E-Access sont sur les rangs

Le paysage de la téléphonie mobile connaît un tournant au Japon. De nouveaux acteurs de poids vont bientôt faire leur apparition, modifiant un marché pour le moment dominé par NTT DoCoMo, KDDI et Vodafone.

Selon les Echos, c’est la fin de l’ère analogique qui va permettre cette recomposition. En effet, la télévision japonaise s’apprête à passer au tout numérique permettant ainsi de libérer des fréquences pour la téléphonie mobile. Ces fréquences se situeront entre 1,7 et 2 gigahertz. Deux acteurs de poids pourraient faire leur entrée sur le marché. Le géant de l’Internet Softbank dispose déjà d’une licence expérimentale sur la bande de 1,7 Ghz. Reste qu’il lui faudra se doter d’un réseau. Deux options se présentent: le développer en propre ou acheter une infrastructure existante. De son côté, E-Access prévoit de louer un réseau 3G, à l’image des MVNO, ces opérateurs mobiles virtuels qui s’adossent à un réseau existant d’un opérateur. Les opérateurs en place pourraient souffrir de l’arrivée de cette nouvelle concurrence. Certains acteurs sont déjà en difficulté, comme Vodafone KK, la filiale du géant britannique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur