Débarrassé de ses filiales, Tiscali affiche de hautes ambitions

Cloud

L’opérateur italien vise une croissance annuelle de plus de 30% de ses ventes sur la période 2005-2007

Avec un périmètre beaucoup plus réduit en Europe, Tiscali revoit ses objectifs à la hausse. L’opérateur italien a en effet vendu entre 2004 et 2005, la plupart de ses actifs “non stratégiques”, c’est à dire un bon nombre de filiales (Autriche, Danemark, Norvège et Suède… ), dont récemment la France.

Ces cessions d’actifs lui permettent désormais d’avoir une meilleure visibilité. Le remboursement des 250 millions d’euros parvenant à échéance en juillet prochain ne constitue plus un problème. A elle seule, la vente de Tiscali France lui aura rapporter 280 millions. Tiscali annonce tabler sur une croissance annuelle de plus de 30% de ses ventes sur la période 2005-2007, qui devrait porter son chiffre d’affaires à plus de 1,4 milliard d’euros en 2007. Le plan stratégique du fournisseur d’accès internet italien prévoit en outre une hausse de 70% par an du résultat avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda), qui devrait ainsi représenter 24% du chiffre d’affaires en 2007. Pour la seule année 2005, Tiscali ajoute viser un chiffre d’affaires de plus de 800 millions d’euros, un Ebitda de plus de 100 millions et un résultat net positif. Le groupe sarde vise plus de 3,8 millions d’utilisateurs de ses services à haut débit à la norme ADSL en 2007, dont plus de 40% bénéficieraient du dégroupage, ce qui lui assurerait une part de marché supérieure à 10% à l’échelle européenne. Le fournisseur d’accès prévoit enfin d’investir plus de 300 millions d’euros sur 2005-2007, principalement dans son réseau d’infrastructures adaptées au dégroupage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur