Décisionnel: SAS a progressé de 10%, à 1,7 milliard $,

Cloud

Spécialiste de l’informatique décisionnelle, SAS a réalisé 1,68 milliard de dollars en 2005, soit une progression honorable de +10%. Ces bons chiffres s’expliqueraient par une bonne pénétration en Europe de l’Est et par une approche “métier”, auprès de nouveaux comptes de taille moyenne.

Le “décisionnel” dans les systèmes d’information a effectivement pris sa place. SAS Institute, qui revendique le rang de ”

premier éditeur mondial” sur ce créneau, a largement dépassé le milliard et demi de dollars, en vendant, pour 90% de son chiffre d’affaires, du logiciel (les 10% restants étant de la formation et des services ou missions d’experts auprès des clients). La filiale française, qui s’inscrit exactement dans la progression mondiale du groupe, s’enorgueillit d’avoir atteint un chiffre d’affaires de 68,6 millions d’euros, en hausse de 10%. SAS est en France depuis 23 ans… La filiale, créée en 1983, compte 280 collaborateurs; elle intervient sur 2.400 sites informatiques en France, et pas uniquement sur des grands comptes. SAS France tire toujours un bon tiers de ses revenus du secteur banque/assurance (34,1%). Grâce au développement de ses offres sectorielles, elle a également consolidé ses positions dans la pharmacie (10% des ventes), les services (9,4%), l’industrie (7,1%) et l’énergie (6,5%). Depuis quelques mois, sa nouvelle offre vers les entreprises moyennes et petites (‘SAS decision pack’) et l’élargissement de sa distribution à travers un réseau d’une dizaine de revendeurs et intégrateurs, ont permis de gagner une quarantaine de nouveaux comptes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur