Le déclin du marché du PC amené à se poursuivre jusqu’en 2021

MobilitéPCPortablesPoste de travailTablettes
marche-PC-IDC

La hausse des ventes de tablettes détachables et portables ne suffira pas à compenser la chute des ventes de PC traditionnels.

Ça baisse moins vite, mais on cerne la tendance. Selon IDC, les ventes de PC (desktop, portable et station de travail) et tablettes (autonomes et détachables) vont reculer de 2,7% cette année par rapport à 2016. Et ce n’est pas fini.

“Bien qu’il s’agisse d’une contraction plus lente par rapport à l’année précédente, [nous prévoyons] que les expéditions continueront de diminuer (de 4 % d’une année sur l’autre) en 2018”, précise le cabinet d’études.

Sur cinq ans, la tendance se traduira par un recul global de 2% passant de 435,1 millions d’unités distribuées en 2016 à 393,9 millions en 2021. Mais tous les segments ne sont pas touchés de la même façon. Et l’attrait pour les solutions mobiles compensera la chute des modèles plus traditionnels.

Hausse des détachable et portables

Les notebooks et stations de travail portables connaîtront une relative stabilité (+0,6% par an en moyenne sur la période) en passant de 156,8 millions d’appareils à 161,1 millions.

Mais ce sont surtout les tablettes détachables à la sauce Surface Pro de Microsoft qui remonteront le niveau malgré un volume modeste.

En passant de 21,5 millions de tablettes à 37,1 millions, le segment bénéficiera d’une croissance annuelle moyenne de 11,6%.

« Les modèles détachables Windows représentent déjà près de 50 % du volume dans cette catégorie et on ne s’attend pas à ce que cela change beaucoup pendant la durée des prévisions, avance Ryan Reith, Vice-Président du programme de suivi du marché mobile chez IDC.

La gamme iPad Pro d’Apple constituera à 30-35% de la catégorie, le reste étant destiné aux appareils basés sur Google. Il est clair qu’il s’agit d’une catégorie qui attire maintenant l’intérêt des investissements à la fois dans les PC et smartphones OEM, mais en regardant le marché global de l’informatique personnelle, elle ne représente que 5% du volume en 2017, en progression à 9,4% en 2021. ”

En d’autres termes, ce sont les besoins avant tout professionnels qui tirent le marché par le haut.

Chute des tablettes autonomes et desktop

Le déclin des tablettes autonomes (sans clavier) va se poursuivre sur un rythme de 6,7% par an pour tomber à 108,7 millions d’unités contre 153,4 millions en 2016.

Les PC desktop et workstations « fixes » n’échappent pas à la tendance. Un recul de 3,4% par an est attendu. Les distributions passeront de 103,4 millions d’unités l’an dernier à 87 millions en 2021.

“Pendant la majeure partie de l’année 2017, le marché traditionnel des PC a dépassé les attentes malgré une pénurie de composants clés pour ordinateurs portables et des pressions sur les prix“, commente Jay Chou, Directeur de recherche d’IDC.

Les problèmes de pénurie devraient s’atténuer d’ici 2018. Malgré la baisse de la demande globale, IDC reste optimiste quant à la poursuite de la croissance des facteurs de formes émergents tels que les convertibles et les ordinateurs portables ultra fins, qui, une fois combinés, formeront le principal facteur de forme des ordinateurs portables d’ici 2019. »

On croise les doigts.


Lire également
Les ventes de PC baissent pour le 12e trimestre d’affilée
Terminaux : retour à la croissance en 2018, grâce à l’iPhone X
L’Europe, terre promise pour le marché du PC

crédit photo © gyn9037 – shutterstock

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur