Déconnectez, il n’y a rien à dialoguer

Régulations

Quand un secrétaire d’Etat fait faux bond aux Internautes sans la moindre explication et à la dernière minute, ou le délicat apprentissage de la e-démocratie

C’était promis, Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat chargé de l’emploi, allait dialoguer avec les Internautes pour tout leur expliquer sur le nouveau service public de l’emploi, et répondre à leurs questions, le 9/9. Le chat devait se tenir sur le site Internet du premier ministre, annonçait la lettre d’information du site du 8/9, à tous ses abonnés.

Mais, le lendemain, quelques heures avant le rendez-vous, « le chat avec le secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi qui devait avoir lieu le 9 septembre de 16h à 17h, est reporté à une date ultérieure que nous vous communiquerons prochainement

», annonce laconiquement un nouveau courriel des services du premier Ministre. Ce matin là, la réunion de la nouvelle entité issue de la fusion ANPE/Unedic s’est soldée solde par un fiasco. L’adoption du nouveau logo, notamment, a achoppé sur un imbroglio juridique.

Le secrétaire d’Etat « dialoguera en direct » quand les nouvelles seront bonnes ?

Apprendre en chattant

Comme tout le monde, les hommes politiques font l’apprentissage des nouvelles formes de communication électronique. Certains s’y sont mis depuis plusieurs années, comme le maire de Rosny sous bois, Claude Pernès. Ce dernier dialogue régulièrement avec les habitants de sa ville depuis 2005. Le choix de l’horaire du chat, qui ne doit pas être calé en fonction d’un « trou » dans l’agenda de l’homme politique, la communication pour annoncer ce rendez vous, sa régularité, la capacité à répondre aux questions en direct… autant de leçons acquises avec l’expérience, relate l’équipe municipale dans un supplément de la Gazette des Communes de décembre 2007. Le secrétaire d’Etat pourra peut être s’en s’inspirer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur