Déduplication: Acronis propose une solution 'soft', toute intégrée

Réseaux

C’est l’option logicielle “toute intégrée”. Cette offre Acronis est orientée moyennes entreprises

Acronis a présenté ce 23 juin une solution de déduplication des données qui se veut économique, facile à installer et à piloter, car totalement intégrée à sa plate-forme, qui regroupe des outils de back-up et de restauration, avec sa technologie brevetée “d’image disque” (‘True image‘) et de “gestion des disques”.

C’est un développement “100% maison“, explique un responsable d’Acronis France.

Cette offre de déduplication constitue la principale innovation de ‘Backup & Recovery 10‘. C’est le choix du “tout logiciel” par opposition aux mini-serveurs dédiés ou ‘appliances’.

“C’est la tendance du marché. Ceci conduit à diminuer le prix et rend la solution plus évolutive”, explique Acronis.

Nous sommes les premiers sinon parmi les premiers à proposer une déduplication totalement intégrée au ‘backup et à la restauration’, donc pilotable avec la même interface, dans les mêmes menus“.

L’environnement cible est celui d’un réseau de 6 à 10 postes de travail, avec 200 Go de “volume source”.

Où dédupliquer ? “A la source” ou “à la cible” ?…

Ici, la déduplication peut être enclenchée “à la source” ou “à la ‘cible”:

– “La déduplication à la “source” est avantageuse lorsque l’on a beaucoup de postes clients d’un même service ou même département partageant beaucoup de données en commun ou les mêmes documents de travail. Ainsi on compacte beaucoup, on gagne de la bande passante sur le réseau, on accélère le ‘back-up‘ “.

– “La déduplication à la “cible” s’opère au moment du stockage, généralement sur de gros volumes de données – copie sur serveurs NAS, ou SAN… ou avant de les pousser vers l’archivage. “Notre solution de déduplication permet, dans certains cas de figure, de réduire jusqu’à 90% du volume de données à stocker, grâce à la suppression des sauvegardes de données redondantes“.

Prise en compte des machines virtuelles

La nouvelle version 10 d’Acronis prend en compte les environnements hétérogènes des entreprises – Microsoft ou Linux, et notamment les systèmes virtuels VMware, Hyper-V de Microsoft ou Citrix XenServer et Parallels. “Nos solutions sont transparentes; elles se fonctionnent indifféremment, sur tous ces systèmes,

La solution inclut un nouvel agent pour les machines virtuelles, installé au niveau de l’hôte, permettant la sauvegarde et la restauration de machines virtuelles à chaud, via les API VMware ESX et Microsoft Hyper-V, sans avoir à installer de client sur chaque machine virtuelle“.

La version 10 d’Acronis repose sur une nouvelle architecture: “Il est possible de gérer facilement l’extension du parc de serveurs et de postes clients . Il est facile de piloter des milliers de machines, de créer et exécuter des stratégies de sauvegarde à l’échelle mondiale“.

L’ensemble des processus est géré depuis une console unique. Sauvegarde et restauration des données sont rendues faciles vers et à partir d’un disque, d’un accès FTP via Internet , d’un périphérique optique ou de bandes. La restauration d’un système ne prend que quelques minutes.

Cette offre de déduplication, disponible, coûte 190 euros par serveur et de 22 euros par poste client. Le prix total de Backup & Recovery 10 est de 899 euros par serveur et de 56 euros par poste client, assistance comprise.

En France, Acronis est représenté par deux principaux distributeurs, Techdata et ITway, constituant un réseau de 400 partenaires sur toute la France.

Acronis, créée en 2001, réalise un plus de la moitié de son chiffre d’affaires (120 millions de dollars) en Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur