Deep Impact : la comète est fragile, poudreuse et ? vide

Régulations

Les chercheurs commencent à révéler les premiers résultats de la collision de la mission Deep Impact avec la comète Tempel-1

Les comètes ne se ressemblent pas ! La sonde Deep Impact a révélé des particularités sur la comète Tempel-1, comme des structures proches de cratères, qui n’ont pas été observées lors de missions précédentes – Borelly et Wild 2 ? vers d’autres comètes.

Mais c’est surtout son percuteur, qui a heurté la surface de Tempel-1, qui a permis de collecter des renseignements parfois surprenant sur la composition de la comète. Ainsi apprend ?t-on que Tempel-1 serait à 75% composé de vide ! La couche externe serait différente du centre. Floconneuse, mais avec des particules plus fines que du sable et retenues par la très faible gravité. Cette porosité participerait à la protection du noyau en évacuant la chaleur ou en se refroidissant rapidement. Lors de l’impact, les particules détectées ont révélé de grandes quantités de molécules contenant du carbone. Cette découverte peut être versée à la théorie de l’apport sur Terre par les comètes d’éléments qui ont pu participer à la création de la vie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur