Pour gérer vos consentements :
Categories: LogicielsOpen Source

Deep Learning : Facebook passe DLRM en open source

Après le framework pour la robotique PyRobot, Facebook a confirmé cette semaine rendre open source DLRM (Deep Learning Recommendation Model).

Ce modèle d’apprentissage profond est conçu pour créer des systèmes de recommandation dans des environnements de production, celui du réseau social en tête.

DLRM est basé sur PyTorch, une bibliothèque logicielle Python du deep learning créée par l’équipe de chercheurs en intelligence artificielle (IA) de Facebook, et sur Caffe2, un framework d’apprentissage automatique (machine learning, ML).

« En publiant ce modèle et en détaillant également ses fonctionnalités dans un document [technique], nous espérons aider la communauté à trouver de nouvelles façons de relever les défis spécifiques associés à cette classe de modèles », ont indiqué dans un billet de blog les chercheurs de Facebook AI Research Maxim Naumov et Dheevatsa Mudigers.

Les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et bien d’autres acteurs du numérique utilisent des modèles d’apprentissage et de recommandation pour proposer des contenus « personnalisés » aux utilisateurs de leurs services.

Les modèles en question sont, heureusement, perfectibles.

Apprentissage profond

« Bien que les systèmes de recommandation et de personnalisation contribuent au succès pratique de l’apprentissage profond dans l’industrie aujourd’hui, ces réseaux [de neurones fonctionnant avec des données catégorielles] continuent de recevoir peu d’attention de la part de la communauté universitaire », ont déclaré les chercheurs dans le document.

« En fournissant une description détaillée d’un système de recommandation et de son implémentation open source, nous espérons attirer l’attention sur les défis que ces réseaux représentent. Et ce pour [mener] d’autres expérimentations algorithmiques, de modélisation, de co-conception de systèmes et d’analyse comparative. »

DLRM est disponible sur GitHub, la plateforme de code partagé acquise par Microsoft.

(crédit photo de une : Pixabay via Pexels)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago