Pour gérer vos consentements :
Categories: Poste de travail

Deep Learning : Intel jette son dévolu sur Vertex.AI

Intel met clairement le cap sur l’intelligence artificielle. La firme de Santa Clara prévoit ainsi de futurs processeurs Xeon dotés de prédispositions pour les calculs IA.

Mais l’engouement d’Intel pour ce secteur passe également par de la croissance externe. En témoigne l’acquisition faite par le goupe dirigé par Bob Swan de Vertex.AI.

PlaidML restera open source

Si le montant de la transaction n’a pas été divulgué, on sait que l’équipe de la start-up composée de 7 personnes va rejoindre l’unité Movidius d’Intel (du nom de la start-up acquise par le fabricant de puces en 2016).

Fondée en 2015, Vertex.AI a développé la plate-forme open source PlaidML. Lancé en octobre dernier, elle consiste en un « moteur d’apprentissage profond portable« , qui permet aux développeurs de déployer des modèles IA sur tout type d’appareil, tournant sous Windows, Linux ou macOS.

PlaidML sera utilisé pour prendre en charge « divers matériels ». En outre, Intel a annoncé son intention d’intégrer sa bibliothèque nGraph de Vertex-.AI afin de développer des frameworks d’apprentissage en profondeur avec la plate-forme. Le développement de PlaidML va également être poursuivi et restera open source sous licence Apache 2.0.

Une véritable poussée d’Intel dans l’IA

Dans une contribution de blog, la start-up basée à Seattle se dit « ravie de faire progresser le deep learning flexible pour l’informatique de pointe avec Intel » et ajoute que « si vous souhaitez nous rejoindre, Intel recrute des experts d’IA, y compris ici à Seattle ».

Co-fondée par Choong Ng, Jeremy Bruestle et Brian Retford, Vetex.AI a reçu un soutien financier d’investisseurs tels que Curious Capital et Creative Destruction Lab, un accélérateur axé sur les start-ups spécialisées dans l’apprentissage automatique.

Durant les dernières années, Intel n’a cessé d’acquérir des start-ups spécialisées dans l’IA. Le groupe a ainsi jeté son dévolu sur Altera, Nervana (puces IA), Movidius et eASIC cette année.

Intel a également été occupé à développer son propre logiciel d’IA, avec notamment la boîte à outils OpenVINO.

(crédit photo © Jirsak – shutterstock)

Recent Posts

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

7 heures ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

8 heures ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

11 heures ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

12 heures ago

CodeWhisperer : AWS a aussi son « IA qui code »

Dans la lignée du passage de GitHub Copilot en phase commerciale, CodeWhisperer, son concurrent made…

15 heures ago

Zscaler met plus d’intelligence dans la sécurité Zero Trust

Zscaler renforce les capacités d'intelligence artificielle de sa plateforme de sécurité Zero Trust Exchange, de…

1 jour ago