Pour gérer vos consentements :

Deep Learning : SAS et Nvidia font cause commune

Après avoir annoncé investir 1 milliard de dollars sur trois ans dans l’intelligence artificielle (IA), l’éditeur de logiciels SAS a confirmé son partenariat avec le groupe Nvidia.

L’accord négocié entre les deux parties porte sur différents domaines d’application de l’IA, dont l’apprentissage automatique (machine learning) et profond (deep learning), la vision par ordinateur (computer vision) et le traitement du langage naturel.

Pour Ian Buck, vice-président et directeur général de l’activité Accelerated Computing de Nvidia, il s’agit de fournir aux entreprises les moyens « d’accélérer l’intégralité de leurs workflows de science des données » pour innover et augmenter leur rentabilité.

Comment ? En confortant l’intégration et le support des technologies Nvidia, ses processeurs graphiques (GPU) et ses bibliothèques d’accélération AI CUDA-X pour la data science et l’IA, avec le socle de l’offre dédiée de SAS, à savoir : la plateforme analytique data SAS Viya. Elle inclut, entre autres, les solutions Visual Data Mining and Machine Learning et Event Stream Processing.

GPU et data science

Les deux multinationales américaines ambitionnent également d’intégrer des fonctionnalités deep learning et décisionnelles aux appareils et éléments matériels (edge devices) qui contrôlent les flux de données à la périphérie séparant différents réseaux. Une périphérie qu’empreinte notamment l’Internet des objets (IoT).

SAS et Nvidia ont communiqué l’exemple suivant : « équiper un drone commercial d’une technologie d’IA lui donnera la capacité de ‘tout gérer, de la surveillance d’une infrastructure à la maintenance prédictive d’installations industrielles. Avec le GPU et l’analytique intégrés, l’analyse pourra être effectuée là où les données sont générées. »

(crédit photo : via Visual Hunt)

Recent Posts

FinOps : la spécification FOCUS dépassera-t-elle le IaaS ?

Premier stade de maturité atteint pour le projet FOCUS (FinOps Open Cost & Usage Specification),…

1 jour ago

CentOS en fin de vie : quelques portes de sortie

Le 30 juin 2024, c'en sera fini du projet CentOS. Parallèlement aux initiatives de Red…

1 jour ago

GenAI : Anthropic lance Claude 3.5 Sonnet

Trois mois après le lancement de Claude, sa gamme de LLM, Anthropic lance une mise…

2 jours ago

Kaspersky banni aux États-Unis : les grandes lignes du dispositif

Déjà banni des réseaux fédéraux étasuniens, Kaspersky l'est désormais dans tout le pays. Que prévoit…

2 jours ago

HP adhère avec modération au concept du PC Copilot+

HP lance ses premiers PC Copilot+, mais les met en avant sous une marque spécifique…

2 jours ago

Controversé, l’index de transparence LLM de Stanford passe en v2

Stanford a récemment actualisé son index de transparence des LLM, l'étendant à 14 fournisseurs dont…

3 jours ago