Dégroupage : France Télécom a perdu 1 million d’abonnés

Régulations

Les derniers chiffres de l’Arcep sur le dégroupage total révèlent l’engouement des français pour les opérateurs alternatifs, ou à l’inverse, leur volonté de quitter l’opérateur historique

Le dégroupage total séduit les français qui quittent en masse les services de France Télécom au profit des opérateurs téléphoniques et Internet alternatifs.

Le dégroupage total représente aujourd’hui 30% du parc d’accès dégroupés, contre 7% il y a un an“, a indiqué l’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. “Il y avait environ 3,15 millions d’accès dégroupés au 31 mars 2006, répartis en 2,2 millions d’accès en dégroupage partiel et 950.000 accès en dégroupage total.” En proposant de s’affranchir définitivement des services de France Télécom, et en particulier de l’abonnement, les opérateurs alternatifs proposent une solution séduisante, au point que l’Arcep évoque “un palier“. En effet les français préférent désormais le dégroupage total au partiel, qui impose, pour conserver une ligne téléphonique, d’avoir un abonnement chez FT. Reste que l’évolution de l’éligibilité au dégroupage total est lente, 51 % de la population serait éligible à ce jour, selon l’Arcep, ce qui est encore peu face à la demande du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur