Dell adopte le VIA Nano dans ses serveurs

Réseaux

Avec cette nouvelle offre, le constructeur texan fait preuve d’une réelle audace.

À nouveau marché, nouveaux produits. Voilà qui semble avoir guidé Dell lors de la définition de sa gamme de serveurs réservés au marché du cloud computing, comme en témoigne cet article publié par nos confrères deThe Register.

Les Dell XS11-VX8 sont des serveurs ultracompacts, architecturés autour d’un processeur VIA Nano U2250 cadencé entre 1,3 GHz et 1,6 GHz, épaulé par 1 Go à 3 Go de mémoire vive. Chaque serveur est d’une taille similaire à celle d’un tiroir pour disque dur 3,5 pouces. En plus de la carte mère, de l’espace est disponible pour installer un disque 2,5 pouces et une carte Flash (pour stocker le système d’exploitation, par exemple). Deux ports Ethernet Gigabit sont présents. La consommation est de 15 Watts au repos pour 20 à 29 W en charge.

Le but du constructeur est ici d’augmenter de façon radicale la densité des serveurs. Un unique châssis 2U pourra ainsi accueillir 12 de ces machines ! Le choix d’un processeur VIA est courageux, car Intel et AMD dominent le marché des serveurs x86. Cette puce est toutefois bien mieux adaptée à ce type de tâche qu’un Intel Atom : elle propose un support des instructions 64 bits et de la virtualisation ainsi qu’une unité de chiffrement matérielle.

Le prix de revient par rack est de 4800 dollars HT, soit 400 dollars HT par serveur (environ 296 euros HT). Voilà qui pourrait intéresser les hébergeurs, dont les clients sont friands de solutions physiques. 14 des 50 clients DCS ( Cloud Computing Solutions ) de Dell ont d’ores et déjà montré un net intérêt pour cette technologie. La compagnie espère que 60 à 80 % de ses clients DCS adopteront le XS11-VX8 lors de sa sortie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur