Dell affirme profiter des spéculations autour du mariage IBM/Sun

Cloud

Dans le doute, les clients se tourneraient vers les solutions serveurs du texan

Dell risque-t-il de laisser des plumes dans le marché des serveurs si le rachat de Sun Microsystems par IBM se confirmait ? Avec une telle acquisition, Big Blue renforcrerait son leadership dans ce secteur avec une part de marché cumulée de 45,6%. Dell se retrouverait loin derrière avec une part de 10,6%.

Pour autant, le texan ne semble pas être effrayé par cette perspective. En tout cas pour le moment. Tant que l’opération n’est pas bouclée, le doute profite à Dell. Michael Dell, patron du groupe, a ainsi expliqué que ces spéculations généraient des incertitudes sur l’avenir des serveurs équipés du système Solaris de Sun et qu’elles favorisaient la migration des clients vers les serveurs dotés de composants x86, qui constituent l’essentiel de sa gamme. Bref, les rumeurs constituent une “énorme opportunité” pour le groupe.

“La simple rumeur d’un éventuel rachat de Sun par IBM crée une énorme opportunité parce que tous les clients de Sun sont très préoccupés par l’avenir de la plateforme Solaris et du microprocesseur Sparc”, a dit Dell lors d’un point de presse à Tokyo couvert par Reuters.

“Je crois que cela accélère la migration (vers les serveurs sous x86) et incite un bon nombre de ces clients à saisir une opportunité.”

Dell joue la carte du verre à moitié plein et estime que le contexte lui est favorable. Mais ensuite ? Face à un marché des serveurs globalement en baisse, le texan, déjà en délicatesse dans les PC, pourrait souffrir plus que les autres. Par ailleurs, il faudra compter avec un nouvel acteur de poids : Cisco qui a annoncé son entrée dans les serveurs lames.

Rappelons que selon leWall Street Journal, IBM serait prêt à débourser 6,5 milliards de dollars en cash pour s’emparer de Sun. Outre les serveurs, cette opération permettrait au géant de prendre des positions stratégiques dans le stockage, les applicatifs Internet et mobiles (Java), l’open source (MySQL, OpenSolaris, Glassfish, OpenOffice.org), la virtualisation (Virtualbox), le cloud computing, et se renforcer dans les services, les datacenters…

A lire, TRIBUNE: IBM rachèterait Sun – plein soleil ou éclipse totale ?

A lire, notre dossier Sun et l’open source

__________Annonce

A lire, le Livre Blanc Microsoft Novell : Virtualisation hétérogène, réduction de la complexité


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur