Dell annonce une réduction de 10% de ses effectifs

Régulations

Le constructeur joue la transparence sur son actuelle réorganisation. Malgré
un chiffre d’affaires en légère hausse sur le trimestre écoulé, la marge
s’érode. Conséquence : un poste sur 10 devrait être supprimé. Bon accueil à Wall
Street…

Plus que les résultats trimestriels du groupe, en légère baisse, c’est l’annonce de la suppression de 8.800 postes qui a été saluée par la Bourse électronique de Wall Street, Dell ayant accompagné la publication de ses résultats après clôture de cette mesure qui a toujours pour effet de satisfaire les actionnaires, nettement moins les salariés !

Pour son 1er trimestre fiscal clos au 4 mai, le résultat net de Dell s’élève à 759 millions de dollars, contre 762 millions sur la même période en 2006. Le groupe accuse donc une légère baisse. Une provision de charge exceptionnelle de 46 millions de dollars a été inscrite dans les comptes, due aux investigations actuelles.

Le chiffre d’affaires a été de 14,6 milliards de dollars, en légère hausse par rapport à l’année passée (14,2 millions) les ventes ont été meilleur qu’attendu. Si les ventes d’ordinateurs de bureau ont reculé de -6 %, les ventes d’ordinateurs portables ont progressé de 7 %, et surtout les serveurs de 19 %.

De quoi remonter le prix moyen de vente de 14 % et accroitre les marges du groupe de 6,5 %. Concentrés de technologies, portables et serveurs se vendent plus chers et avec une plus forte marge que les desktop, devenus produits de masse et de consommation courante.

La marge brute opérationnelle a représenté 6,5 % du chiffre d’affaires (en légère baisse par rapport à 2006, 6,7 %). Mais surtout, le BPA (bénéfice par action) a surpris les observateurs. Affiché à 34 cents, il est nettement supérieur au consensus des analystes qui anticipaient 26 cents.

Suivant l’exemple de ses ainés ? IBM, HP, Intel, Motorola ont tous annoncé ces dernier mois la suppression de 5 % à 10 % de leurs effectifs mondiaux ? Dell qui emploie 88.100 personnes vient donc d’annoncer la réduction de ses effectifs, sans préciser le nombre d’emplois visés mais en indiquant qu’elle devrait toucher environ 8.800 postes, soit 10 % de ses effectifs.

Ces suppressions devraient intervenir dans les 12 prochains mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur