Dell apporte plus de puissance à ses solutions ‘entreprise’

Barcelone ?Dell est un géant, qui compte 69,700 salariés dans le monde. Depuis 1984 le fabricant est passé de la conception de PC aux solutions IT un saut quasi quantique.

En terme de revenus, Dell est premier de sa catégorie aux USA et quatrième en Europe. 52,000 ingénieurs travaillent dans 180 pays. Rappelle Stephen Murdoch VP Services et Solutions EMEA : « 1 client sur 4 choisit Dell pour supporter la plate-forme SQL de Microsoft. » « L’infrastructure globale de la firme représente un investissement de 200 millions d’euros. Avec cinq centres de commandes et 14 centres « experts » répartis dans le monde Dell est à même de répondre aux questions de ses clients. « 

Parmi ses clients les plus prestigieux, Dell compte Boeing qui a d’ailleurs élu le groupe meilleur fournisseur de l’année 2006. Mais le concepteur d’avions partage sa place avec Daimler Chrisyler, UBS ou encore Unilever.

Enfin, Dell est plus qu’un simple fabricant de Hardware, le groupe est également un fournisseur de solutions logicielles, et revendique 5 milliards de dollars de revenus des ventes de software, et l’américain est aussi le premier distributeur de Microsoft.

Notre relation avec les clients est en constante évolution. D’après une étude d’IDC, qui porte sur la Zone EMEA, dans 26% des cas le choix du client se fait par rapport à son expérience précédente, dans 25% des cas l’un des facteurs de choix les plus importants est le prix qui se doit d’être attractif. Seulement 11% des sondés estiment que la simplicité de l’intégration est un facteur important.

D’après Jeff Kimbell, vp du marketing de la zone EMEA ce ne sont pas les défis qui manquent. Ainsi le vice-président explique : « 79% du Budget IT des clients Dell est dépenser dans le seul maintien de l’écosystème. La consommation en électricité est toujours plus importante en moyenne de 20% en plus par an. »

Les besoins en matière de stockage augmentent à un rythme incroyable de 150% par an, constate Kimbell, « principalement à cause du mail » précise-t-il. Rappelons dans la grande majorité des pays les régulateurs imposent le stockage des courriels. Qui plus est, les équipements sont très chers et correspondent rarement aux besoins.

La stratégie de Dell est de simplifier les opérations des clients faciliter l’utilisation des systèmes et proposer une solution la plus adaptée en terme de besoins, mais aussi de coût.

Pour cela, le groupe cherche à simplifier et faciliter le travail des administrateurs avec des outils de management, et également encourager l’utilisation de technologie Dual et Quad core (Double et Quadruple c?ur) qui sont au c?ur de son offre.

« AMD est un nouveau venu dans notre portfolio. Ce mastodonte va nous aider à proposer des solutions plus performantes. Mais le partenariat avec EMC qui dure depuis prés de cinq ans a récemment été renouvelé, l’entente va donc se poursuivre. La qualité de notre relation avec nos partenaires et nos clients et au c?ur même de notre stratégie, cela nous permet de combiner nos solutions d’une façon plus efficace ».

Des nouveautés dans les servers

Eric Velfre, Director Entreprise Marketing EMEA considère que « du point de vue du responsable de l’IT dans une société il semble vital de pouvoir se reposer sur une solution fiable, tout en tenant compte des nouveaux usages qui se développent et consomment toujours davantage »

Dell lance trois nouveaux systèmes. Un server Quad-Core (disponible dés la semaine prochaine) nommé Kadesh Core PowerEdge Server, le SC 1435 un server haute performance utilisant un processeur AMD Opteron avec l’architecture Direct Connect, de la mémoire DDR2. D’après Dell ce dernier né de ses laboratoires améliore de 128% les performances des applications comparées aux précédents modèles. Il a été imaginé principalement pour les PME.

Le Dell 6950 Power Edge est lui très performant en terme de virtualisation. Cette technologie qui permet d’émuler des postes de travail et d’installer plusieurs OS sur une seule machine est très en vogue actuellement dans le monde de l’entreprise. Ce server a obtenu la certification d’EMC et de VMWare. Cette plate-forme prévue pour quatre sockets dispose d’un processeur AMD Opteron de mémoire DDR2 et permet une réduction de 20% de la consommation d’énergie.

« Nous sommes très fiers, d’annoncer la disponibilité d’un server quad core d’ici une semaine. Cette technologie est une exclusivité Dell, elle permet de doubler la performance et de diminuer de 25 % la consommation d’énergie, la performance du poste est quadruplée. Ce qui est intéressant, c’est que la performance est meilleure, mais la consommation d’énergie est moins grande. Nos concurrents directs vont bientôt lancer des produits Quad Core mais nous sommes les premiers a implanter du Quad COre Intel Xeon dans nos plates-formes 2S. « 

Pourquoi cette collaboration avec AMD?

« Nous sommes encore relativement jeune sur ce marché depuis moins de trois ans. Pourtant selon Gartner nous détenons 30% de parts de marché. En matière de server, la performance est très importante » explique Bruce Shaw, Directeur du Marketing Monde d’AMD.

« La technologie Quad Core est donc vitale pour nous, elle va permettre l’essor de nouvelles technologies et faciliter le travail de nos partenaires en permettant une réduction de la consommation de services, notamment avec la virtualisation qui sur ce type de processeur et bien plus performant, le principal défi à relever et le refroidissement des systèmes. AMD est en train de développer une technologie de virtualisation robuste qui apportera à nos clients de l’innovation et plus de choix. L’acquisition d’ATI va d’ailleurs jouer dans ce sens. Même si elle n’a été officialisée que la semaine dernière, elle va nous apporter encore plus de solidité, car nous avons des forces complémentaires. Dans le futur l’implantation de nouvelles fonctionnalités dans la machine sera bien plus facile et les core » de plus en plus nombreux. D’ici à 2008 le monde du processeur va être chamboulé avec des solutions comme le processeur Fusion » poursuit Shaw.

Rappelons que Fusion est le fruit d’une collaboration entre AMD et ATI ‘Fusion’. Ce processeur va combiner le CPU (central processing unit) et le GPU (graphics processing unit), l’unité centrale autour du processeur et l’unité graphique, au niveau du silicium. Cette fusion sur le processeur devrait augmenter sensiblement les performances par watt, et ouvrir plus rapidement la porte de la 3D aux appareils professionnels ou de salon.

Trois mois après l’acquisition d’ATI par AMD pour un montant de 5,2 milliards dont 4,3 milliards en ‘cash’ ? en partie financée par Morgan Stanley Senior Funding pour 2,5 milliards de dollars- l’on n’en sait un peu plus sur les ambitions du nouveau groupe. La nouvelle entité emploiera environ 15.000 employés.

Phil Hester, le directeur technique d’AMD, estime que la fusion des processeurs graphiques directement sur le silicium est « l’évolution la plus importante dans ce domaine depuis 1999. »