Dell, avec Madison 64bits d’Intel, irrite HP + AMD…

Régulations

Avec sa nouvelle gamme de serveurs, Dell apporte une réponse à ses clients déçus par l’architecture Itanium d’Intel. Or, la plate-forme 64 bits Madison vendue par Intel a été en partie développée par HP, en support du processeur Opteron 2GHz d’AMD…

Le lancement de la série des serveurs Dell basés sur l’architecture de microprocesseurs 64 bits Madison d’Intel, pourrait prendre des allures de déclaration de guerre, ou tout du moins d’avertissement vers HP, tant la démarche économique d’Intel se veut agressive, à la limite du discount.

Il faut tout d’abord rappeler que Madison s’inscrit comme le successeur d’Itanium II, bien connu pour les bugs qui viennent entraver ses fonctionnalités. C’est d’ailleurs sur le conseil de ses clients que Dell affirme avoir choisi d’abandonner cette architecture. HP, très impliqué dans le développement de Madison Seulement voilà, Hewlett-Packard, devenu selon IDC au premier trimestre 2003 le premier vendeur mondial de serveurs sur base PC, a largement participé au développement de Madison. Mais sans doute avec le tord d’envisager son déploiement sur une base processeur Opteron d’AMD. Ce n’est pas impunément que l’on flirte avec le concurrent d’Intel ! La politique tarifaire d’Intel a donc de quoi irriter HP. Son principal compétiteur, Dell, va en effet disposer de l’architecture Madison en partie développée par HP, mais sans qu’il lui soit nécessaire d’imputer dans ses coûts l’amortissement des développements. Mais surtout, l’accord de distribution s’accompagne d’un engagement d’Intel et de Dell sur le déploiement des prochaines lignes de serveurs. Intel en profite donc pour replacer chacun dans son camp, et rappeler qu’il a ses préférences, dont l’origine s’annonce clairement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur