Dell Data Insight, Big Data évolutionnaire ou révolutionnaire

Big DataCloud

Quelle stratégie pour le Big Data ? Dell répond avec Data Insight et adopte deux approches, évolutionnaire et/ou révolutionnaire.

Robin Kruepers, directeur marketing de Dell EMEA,
Robin Kruepers

Dell Technology Camp 2013 – « Nous avons une vision de la donnée… mais du point de vue du consommateur ». C’est ainsi que Robin Kruepers, directeur marketing de Dell EMEA, introduit l’approche du Big Data par le constructeur.

De l’origine à la segmentation de la donnée

Après avoir fait le constat que désormais tout le monde est connecté, il admet que le traitement de la donnée et la reconnaissance de sa valeur sont complexes.

Tout d’abord, Dell reconnaît quatre groupes de données : les données transactionnelles ou données structurées ; les fichiers humains, données non structurées – « mais la façon dont vous les stockez peut en faire des données structurées » – ; les interactions sociales, qui couvrent en particulier toutes les données issues des réseaux sociaux ; et la donnée en provenance des machines, « partie qui devient de plus en plus intéressante ».

Et de rappeler que les données non transactionnelles donc non structurées peuvent ne pas être dans le datacenter.

Avec les technologies Big Data, Dell entend proposer à ses clients des outils qui leur permettent de couvrir l’ensemble de ces données, de structuration et d’origine diverse. Et d’y ajouter ce que Robin Kruepers appelle un « tracking de l’intelligence », que l’on peut résumer par l’apport de fonctionnalités analytiques qui vont au-delà de la Business Intelligence.

« La BI, c’est regarder ce qui s’est passé, quoi, où, et pour quelle valeur. Nous la complétons en portant notre intérêt sur la prédiction et l’analyse des tendances. »

Les approches évolutionnaire et révolutionnaire

Robin Kruepers, directeur marketing de Dell EMEA,
Robin Kruepers, directeur marketing de Dell EMEA,

La première approche du Big Data par Dell est qualifiée d’évolutionnaire. Elle s’appuie sur l’appliance de datawarehouse Dell Quickstark, qui elle-même embarque l’infrastructure Microsoft, et se voit complétée de Dell Boomi, solution MDM (Master Data Management) de gestion du cloud basée sur la technologie AtomSphere de Boomi acquise par Dell en 2010.

La seconde approche du Big Data par Dell est qualifiée de révolutionnaire. Elle cumule une couche matérielle d’infrastructure basée sur des standards de l’industrie, ici les serveurs Dell PowerEdge C-series et les connecteurs réseau Dell PowerConnect Ethernet, et une couche open source avec Dell Hadoop Cluster, qui en réalité reprend l’architecture Hadoop de Cloudera, Map/Reduce, SQL Hive et la suite analytique Dell Kitenga (également récemment acquise) pour l’analyse des données.

Des stacks analytiques et Big Data pour Dell

Comme nous venons de le voir, Dell peut désormais s’appuyer principalement sur ses ressources internes et des solutions open source pour monter des stacks Big Data analytiques.

Soit avec une approche classique qui reprend son architecture de datawarehouse et la complète d’un outil de MDM pour centraliser l’accès aux ressources dans le cloud.

Soit avec une véritable approche ouverte et open source construite autour de Hadoop.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur