Dell défie HP et IBM avec le PowerEdge M1000e, ses “blade servers” modulaires

Cloud

Très modulaire et économe, le nouveau châssis PowerEdge 1000e accueille jusqu’à 16 serveurs lames, 3 commutateurs Ethernet, des cartes adaptateurs HBA…

Face au succès de HP et d’IBM, sans oublier Sun, sur le créneau des serveurs lames, Dell se devait de réagir. Car ce créneau des “blade servers” se révèle porteur, comme le prédisaient les études de Gartner ou d’IDC.

Sur le marché des serveurs, les “lames” représentent environ 15%. Mais il est possible voire probable que ce soit plus. Car la refonte des datacenters, et la prise de conscience du coût énergétique des fermes d’hébergement poussent vers une adoption plus rapide de ces “blade servers”.

Ce 21 janvier, Dell a présenté à la presse sa nouvelle gamme PowerEdge M-Series. C’est une gamme très modulaire optimisant l’efficacité énergétique, l’évolutivité et la simplicité d’administration.

Les offres lame ont très souvent été annoncées comme prometteuses mais sont restées très décevantes en termes d’aide apportée aux clients pour répondre à leurs besoins de réduction de coûts et de complexité au sein de leurs centres de données” a insisté Eric Velfre, directeur marketing produits Enterprise, de Dell EMEA (Europe du Sud, Afrique, Proche Orient).

Côté consommation électrique, le constructeur vante sa technologie Energy Smart, qui lui permet de reprendre l’avantage sur ce terrain, face à HP et IBM.

La M-Series consommerait jusqu’à 19% moins d’énergie, soit une performance par watt jusqu’à 25% supérieure à la solution de HP, et jusqu’à 12% moins d’énergie que celle d’IBM, avec une performance par watt de 28% supérieure.

Le PowerEdge M1000e est un châssis 10U pouvant intégrer jusqu’à 16 serveurs lame. Il accueile des lames Dell PowerEdge M600 et M605 et peut intégrer jusqu’à deux processeurs Intel Xeon quad-core et AMD Opteron quad-core (attendu pour mai 2008).

Les lames M600 et M605 sont 60% plus compactes que les serveurs 1U standard, permettant de répondre aux contraintes d’espace des centres de données des clients“, souligne le constructeur

Ce châssis disposerait d’options de connectivité “parmi les plus performantes du marché

Parmi ces options de connectivité, le M1000e accueille :

– un commutateur Dell PowerConnect™ M6220 : un commutateur Ethernet évolutif, de niveau 3, avec quatre ports 1Go et des ports évolutifs optionnels pour module d’interconnexion servant à l’empilage (module de stacking) ou pour ports additionnels 10 Gb ;

– trois commutateurs Ethernet Cisco en option, permettant aux clients de choisir entre un commutateur avec uniquement des ports 1 Gb, des ports 1 Gb et des modules de stacking ou une combinaison de ports 1 Gb, 10 Gb et de module de stacking ;

– un commutateur Infiniband Cisco en option est également disponible ;

– deux options de connectivité Fibre Channel Brocade FC4, donnant le choix aux clients entre un commutateur FC4 standard ou un agrégateur de ports à bas coûts permettant une configuration simplifiée et une interopérabilité entre la plupart des structures SAN ( NPIV) ;

– des cartes HBA FC4 QLogic et Emulex, ainsi qu’une carte mezzanine Infiniband Mellanox ;

– des modules Pass Through FC et Ethernet pour les clients possédant déjà une infrastructure existante FC ou Ethernet.

Le prix “recommandé” de ce châssis commence juste en dessous de 4.000 euros. Dell insiste sur le fait que sa modularité, ses capacités de refroidissement et sa faible consommation énergétique en ferait LA solution idéale du moment pour une durée de vie de 5 ans au minimum.

( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur