Pour gérer vos consentements :

Dell-EMC crucifie l’appliance All-Flash DSSD D5

EMC avait joué au pas de deux avec le rachat de DSSD en 2014, pour un montant estimé à 1 milliard de dollars. Cette pépite joue dans le domaine des équipements de stockage à haute performance. Après quelques présentations rapides en 2015, il a fallu attendre l’EMC World de 2016 pour voir le lancement de l’appliance DSSD D5. Celle-ci affiche alors des spécifications exceptionnelles : 144 To de capacité en NVMe (mémoire non volatile), 100 Go/s de bande passante, 10 millions d’I/O et une latence de 100 microsecondes. Directement connecté à un ordinateur ou à serveur, le D5 n’est pas vraiment une baie ni un équipement réseau. EMC a donc opté pour une nouvelle dénomination : le Rack-Scale Flash, qui semble bien coller à ce rack 5U.

Business restreint, concurrence accrue

Oui mais voilà, quasiment un an après, il y a eu quelques changements capitalistiques, avec le rachat effectif d’EMC par Dell. Et ce dernier a décidé d’arrêter les frais sur DSSD. Entendez par là que la production de l’appliance a été arrêtée. Il est probable que le constructeur texan s’est penché sur l’équation économique de DSSD. Le marché réclamant ces types de performances est relativement restreint : des grandes bases de données ou du HPC. De même, le ticket d’entrée à 1 million de dollars a pu en dissuader plus d’un. La concurrence est en plein développement sur le stockage flash à haute performance à travers NVMe. On peut citer des start-ups comme Apeiron, Excelero et Pavilion Data Systems ou Kaminario. Dell n’a tout simplement plus envie d’investir dans DSSD au regard du volume d’affaires que cette activité génère actuellement.

Si le produit est arrêté, toute la partie software va être réaffectée sur d’autres solutions du portefeuille Dell Technologies. Mais il est encore trop tôt pour savoir quels services hériteront des technologies DSSD. Autre interrogation : que vont devenir les équipes travaillant sur DSSD ? Certains pourraient trouver un poste au sein des différentes filiales de Dell Technologies, d’autres pourraient décider de partir purement et simplement.

A lire aussi :

Dell-EMC et HPE : 2 stratégies pour un pari de taille

Intégration Dell EMC : Hyperconvergence, stockage et PC en éclaireurs

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago