Pour gérer vos consentements :

Dell-EMC : PowerEdge 14G, les serveurs automatisés pour la performance

La grande messe annuelle de Dell-EMC a débuté à Las Vegas et livre son flot d’annonces produits. Le constructeur a dévoilé ainsi la dernière itération de sa gamme de serveurs PowerEdge. La version 14 doit servir de « socle » pour les datacenters modernes, expliquent les responsables de Dell-EMC. Pour eux, le datacenter actuel n’est pas suffisamment agile pour les exigences de la transformation numérique des entreprises. Il réclame plus d’automatisation et plus de performances pour répondre aux requêtes des métiers.

Dans cette optique-là, les PowerEdge 14G s’orientent résolument vers ces deux antiennes. Sur la performance, Dell-EMC fait confiance à la célérité des derniers processeurs Xeon d’Intel. Basées sur la micro-architecture Skylake, les puces serveurs du fondeur ont été annoncées la semaine dernière en relookant sa gamme sous la déclinaison Platinium, Gold, Silver et Bronze, en fonction du nombre de sockets. Les utilisateurs pourront ajouter des options à ces puces comme le FPGA ou l’intégration des SSD Optane. Pour épauler les processeurs Intel, les serveurs Dell EMC pourront compter sur la vélocité et la faible latence de la mémoire NVMe (Non volatile Memory Express), 19 fois plus efficace que la génération précédente.

Automatisation et sécurité

Sur l’aspect automatisation, la fonction One Click BIOS permet de déployer rapidement des applications gourmandes en ressources. La vitesse est également au programme avec l’outil Quick Sync capable de configurer et surveiller les serveurs depuis un terminal mobile (iOS et Android). Pour une gestion plus fine et plus large, Les administrateurs se tourneront vers la dernière version d’iDRAC, le contrôleur à distance de la firme. Elle gagne en efficacité et en résilience grâce à ProSupport Plus avec SupportAssist pour résoudre les pannes.

La sécurité n’est pas oubliée avec des fonctionnalités dédiées comme SecureBoot, la capacité de BIOS Recovery et de signature du firmware. Dell-EMC assure aussi avoir renforcé la possibilité d’effacer du contenu sensible. Avec System Erase, il sera possible de supprimer des données y compris sur les disques ou sur la mémoire non volatile.

Avec sa dernière gamme de serveurs, Dell-EMC entend bien grignoter des parts de marché à ses concurrents, au premier rang duquel se trouve HPE. Ce dernier a eu un trou d’air au dernier trimestre en raison d’une réduction du contrat avec Microsoft sur le Cloud.

A lire aussi :

Dell EMC se lance dans l’aventure Azure Stack

Stockage : le règne de Dell Technologies débute dans la morosité

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

1 jour ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

1 jour ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago