Dell Enterprise 2013 : Dell enrichit Active Infrastructure

Cloud

Le constructeur annonce trois nouvelles architectures unifiées de référence Active Infrastructure en version 1.1, exclusivement construites sur du Dell, avec Active System Manager 7.1.

En direct de San José – Annoncée en octobre dernier, Active Infrastructure est la réponse de Dell aux infrastructures unifiées proposées par Cisco (UCS) ou HP, mais dont les composants sont intégralement assemblés à partir du catalogue Dell. Les architectures pré-définies sont ainsi validées dans les labs du constructeur texan.

Cette annonce était restée quelque peu confidentielle, Dell expérimentant sa nouvelle approche. C’est pourquoi la nouvelle édition du Dell Enterprise est l’occasion d’assurer le vrai lancement de l’architecture de référence Dell Active Infrastructure, qui se présente désormais en version 1.1.

4 architectures de référence

Après le coup d’essai du Dell Active System 800, présenté en octobre et maintenu au catalogue, la famille Active Infrastructure s’enrichit de 3 nouveaux systèmes pré-intégrés, Active System 50, Active System 200 et Active System 1000. Dell peut ainsi répondre rapidement aux attentes de ses clients, qu’il s’agisse de déployer un cloud privé, des solutions de virtualisation avancée, du VDI (poste de travail virtuel), ou encore des applications ‘lourdes’ comme une base de données Oracle ou SQL (en particulier le support très attendu de SQL Server 2012), ou un ERP.

Ces architectures supportent des workloads identifiés et standardisés construits pour des applications d’entreprise, de la virtualisation ou du cloud privé, ce qui simplifie leur déploiement et leur administration. Selon Dell, le nombre d’étapes nécessaires au déploiement de clusters virtuels serait réduit de 99 %, et l’approvisionnement de nouveaux workloads 6 fois plus rapide.

Dell Active roadmap

Assembler des briques Dell

Active Infrastructure assemble des briques technologiques issues du catalogue Dell dans des châssis blade, avec des baies serveurs PowerEdge, des baies SAN et réseaux Force10, EquaLogic et Compellent. Sur la partie purement matérielle, il n’y a rien d’innovant puisque ces composants existent. En revanche, les 4 infrastructures de référence étant identifiées, validées et standardisées, leur déploiement peut être très rapide.

Une nouvelle couche d’administration

S’il faut rechercher une nouveauté dans cette version 1.1 d’Active Infrastructure, c’est dans le logiciel que nous allons la trouver. Active System embarque une couche d’automatisation et de gestion de la couche d’infrastructure fournie par Gale Technologies récemment acquis : Active System Manager 7.1.

Cette nouvelle version destinée à administrer la plateforme s’est enrichie d’un provisioning des ressources pour la mise à disposition des VM (machines virtuelles) et de l’intégration de connexions d’interopérabilité (avec par exemple le support de Cisco Nexus 5000 et Brocade 6500). Elle étend également la compatibilité logicielle du système et l’enrichit de nouvelles options de support, dont Dell SupportPlus pour la sécurité.

En plus du support des technologies Dell et de certains environnements concurrents par essence hétérogènes, Active System Manager 7.1, qui est un ensemble de 8 outils en une application, a été particulièrement renforcé pour intégrer en profondeur les environnements de virtualisation Microsoft Hyper-V et VMware vSphere.

Pas d’information cependant du côté de la tarification… Interpellé sur cette question Dario Zamarian, vice-président et directeur général de la division Dell Enterprise Systems & Solutions, nous a invités à attendre la sortie proche de ces produits pour en savoir plus. En revanche, ces produits sont bien présents, nous avons pu les approcher.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur