Dell est accusé de publicité mensongère dans l’Etat de New York

Régulations

Un juge de l’Etat de New York accuse le fabricant d’ordinateurs de tromperie
et de fautes diverses

La série noire continue pour Dell. Alors que le géant informatique est secoué par quelques scandales financiers et a perdu sa couronne mondiale au profit de HP, une nouvelle tuile lui tombe sur la tête.

Le constructeur est poursuivi par un juge du tribunal de l’Etat de New York pour avoir donné à ses clients des informations mensongères sur la tarification de ses produits, pour avoir fait passer des pièces d’occasion comme neuves et pour avoir incité des utilisateurs à mettre fin, eux-mêmes, à leur contrat de garantie.

Dans un réquisitoire sévère, Dell est accusé de recourir à des pratiques de ?vente à prix d’appel? en effectuant la promotion de machines « sans intérêt » et/ou « sans paiement » avant de les refuser à une majorité de clients, y compris ceux bénéficiant d’un excellent niveau de solvabilité.

La société aurait également dirigé des clients vers la filiale Dell Services qui leur proposait des plans de financement avec des taux d’intérêt allant jusqu’à 20 %. Dell est également accusé d’avoir fourni un service client de piètre qualité à des utilisateurs ayant acheté des contrats de service au prix fort.

Dans certains cas, le fabricant aurait encouragé ses utilisateurs à démonter leur PC pour retirer et réinstaller des pièces, annulant ainsi leur garantie.

Le procureur de l’Etat de New York, André Cuomo, a déclaré : « Chez Dell, le service client signifie ?pas de service du tout?. Les clients de Dell ont été induits en erreur de manière intentionnelle, et ils ont dû, en outre, payer pour obtenir ce privilège. J’espère que ce processus fera comprendre que la simple fourniture de produits ne suffit pas, mais que le fournisseur doit également tenir les promesses auxquelles il s’est engagé. »

Pour ceux qui ont acheté des garanties sur site, l’accusation soutient que les techniciens intervenaient rarement dans les temps, que le service d’assistance téléphonique était fréquemment occupé et que les réparations ét aient effectuées à l’aide de pièces d’occasion.

La filiale Dell Financial Services est accusée d’avoir effectué des prélèvements injustifiés sur des comptes clients, d’avoir omis de créditer des sommes dues et d’avoir harcelé ses clients.

Dans son réquisitoire, Andrew Cuomo réclame à Dell et à Dell Financial Services réparation pour les clients lésés avec paiement de pénalités.

Bob Pearson, porte-parole de Dell a rétorqué que la firme conteste ces accusations: « Nos clients sont la priorité chez Dell« . « Nous avons toute confiance que nos offres seront considérées comme honnêtes et appropriées« .


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur