Dell + Intel + Linux : ça marche !

Régulations

Une étude d’IDC au 2è trimestre 2005 attribue à Dell la première place des ventes de serveurs en technologie Intel sous Linux. Et pour marquer sa relation avec le monde du libre, le constructeur annonce des ordinateurs ‘N series’ proposés sans système d’exploitation

IDC confirme la progression de Dell sur le marché des serveurs Linux. Selon une récente étude, le constructeur aurait vendu plus de serveurs sous Linux que les autres vendeurs au 2è trimestre.

Nous attribuons notre succès croissant sur le marché des serveurs Linux à notre volonté de satisfaire les besoins de nos clients via notre stratégie Entreprise, basée sur une infrastructure IT standardisée, modulaire et évolutive“, a déclaré John Coulston, ‘Head of Alliances’ au sein de Dell EMEA. L’offre Linux de Dell, basée sur l’architecture x86 d’Intel et Enterprise Linux, s’adresse, selon ses propos, aux “frustrés” du rapport prix/performances des solutions propriétaires Unix. Dell propose une solution alternative sous Linux et accompagne la migration des bases de données Unix sur ses serveurs à l’aide de Sybase Replication Server. L’exemple des clusters HPC Dell cite un rapport QuickTake de Summit Strategies portant sur les ‘clusters’ HPCC de la marque (configurations de serveurs en grappe). La progression de Dell serait le résultat “d’un important investissement pour faciliter aux clients la conception, le déploiement et la gestion de leurs environnements HPCC“. “Dell fut le premier grand fabricant informatique à créer des offres HPCC packagées. Ainsi, l’investissement réalisé par Dell pour concevoir ces solutions, mais aussi pour simplifier les commandes, faciliter le déploiement et offrir un support continu, est aujourd’hui récompensé à travers l’augmentation de sa part de marché“. Des ordinateurs sans système d’exploitation Pour renforcer cette position et satisfaire les adeptes de Linux, Dell a annoncé qu’il proposera en option des ordinateurs ‘N series’ Dell OptiPlex et Dell Dimension sans système d’exploitation. Les clients du constructeur pourront demander l’installation en usine d’un système d’exploitation ‘open-source’. Sous réserve qu’ils fassent appel au service CFI (Custom Factory Integration). Pour les autres, l’ordinateur sera livré avec une copie de FreeDOS.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur