Dell : Michael Dell veut rester même si le LBO échoue

PCRégulations

Michael Dell, qui propose de racheter l’entreprise fondée par ses soins, déclare son intention de rester au sein du groupe même si son projet échoue auprès des actionnaires.

Michael Dell, qui souhaite racheter l’entreprise qu’il a fondé et l’éloigner de la Bourse, a déclaré dimanche 28 juillet au Wall Street Journal vouloir continuer à y jouer un rôle, y compris en cas d’échec de son projet.

Quoi qu’il en soit, le dirigeant reste opposé au programme de rachat d’actions proposé par l’investisseur Carl Icahn.

Non à la recapitalisation de Dell

« Je ne vais pas soutenir le type de recapitalisation et la vente d’actifs que certains actionnaires suggèrent », a indiqué Michael Dell dans un entretien accordé par email au journal financier.

« Vu où nous en sommes aujourd’hui, je crois que les défis auxquels nous serions confrontés en tant qu’entreprise cotée, y compris une potentielle bataille de procurations (proxy fight), seraient considérables. Mais je suis prêt à me battre et je m’engage à faire ce que je crois être bon pour l’entreprise », a-t-il ajouté.

Les explications de Michael Dell interviennent moins d’une semaine après que le dirigeant et le fonds d’investissement Silver Lake ont annoncé augmenter leur offre sur le troisième fabricant mondial de PC. L’initiative a entraîné un nouvel ajournement du vote des actionnaires appelés à se prononcer sur le rachat à effet de levier (LBO). L’assemblée générale a été repoussée au vendredi 2 août.

Rappelons-le, Michael Dell et le fonds Silver Laker proposent de racheter l’ensemble de l’entreprise 13,75 dollars par action (au lieu de 13,65 dollars auparavant) à la condition que l’accord portant sur la prise en compte des voix des actionnaires non affiliés soit modifié. Si le LBO obtenait le feu vert, ce qui reste incertain, 150 millions de dollars viendraient compléter l’offre initiale à 24,4 milliards de dollars.

Le dirigeant, qui détient plus de 14% des parts du groupe, pourrait ainsi conforter son leadership et réorganiser, à l’abri des marchés, l’activité de l’entreprise freinée par le recul du segment PC.

Des acquisitions en perspective

Interrogé sur l’avenir de Dell, Michael Dell a déclaré : « La transformation de l’entreprise nécessitera des investissements supplémentaires importants pour étendre la capacité de nos solutions IT de bout-en-bout, améliorer les ventes, nous développer dans les marchés émergents, investir pour la croissance dans les segments PC et tablettes, simplifier et améliorer l’expérience du client. »

Le fondateur de Dell a précisé que certains de ces investissements financeraient « des acquisitions supplémentaires », et que son allié, le fonds Silver Lake, partage et soutient son point de vue.

Face à eux, Carl Icahn s’est associé au gestionnaire d’actifs Southeastern. Le duo propose des bons de souscription en plus d’un programme de rachat de 72% des actions de Dell à 14 dollars par titre. Il veut maintenir la société cotée et évincer Michael Dell de la direction du groupe.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’histoire de Dell ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur