Dell prêt à entamer sa révolution

Cloud

Dans un entretien accordé au Figaro, le p-dg Michael Dell dévoile sa
vision de l’avenir du groupe

Un chiffre d’affaires de 60 milliards de dollars. Par ce chiffre fort, Michael Dell résume tout le chemin parcouru par son groupe en 10 ans. Malgré tout, l’entreprise n’a pu conserver sa place de leader mondial, acquise de haute lutte. Le dirigeant de la firme l’admet et confesse une incapacité à “avoir pensé au long terme “. Un défaut que le dirigeant entend bien corriger. Principalement avec une nouvelle stratégie. Renouveler les dirigeants, “approfondir les lignes de produits” ou encore “rééquilibrer les ressources et les investissements“. Et ce n’est pas tout. Tout comme ses concurrents, Dell porte un intérêt particulier aux pays émergents, notamment la Chine (lire notre article) et les PME. “Nous explorons de nouveaux champs d’activité comme les services, les centres de données mais aussi les pays émergents et le marché des PME“. La présentation récente de la nouvelle baie de stockage de l’Américain, déstinée aux entreprises de taille réduite, illustre à elle seule cette tendance. Sur sa politique d’acquisition, Michael Dell confirme le désintérêt de son groupe pour l’américain Gateway, racheté par le taïwanais Acer. Selon lui, son entreprise a effectué des achats pertinents en acquérant Zing, un designer de logiciel destinés aux écrans de petites tailles ainsi que ECS et Asap Software, spécialisés dans la distribution de licences logicielles. La stratégie d’achat du groupe devrait se poursuivre.”Notre cash-flowdisponible actuellement de 14 milliards de dollars“, confirme le p-dg. Sa récente perte de vitesse face à son concurrent HP a contraint le groupe a faire évoluer son modèle. “Nous nous sommes rendus compte que culturellement certaines personnes n’étaient pas à l’aise avec le téléphone ou l’Internet pour acheter un ordinateur” concède le dirigeant. Pour cette raison, le groupe a choisi de faire appel à la grande distribution en sollicitant un grande enseigne comme Wal-Mart. En France, le géant américain pourrait adopter une approche similaire. Mais sans pour autant rogner sur ses bénéfices. Interrogé sur le devenir de son entreprise dans 5 ans, Michael Dell confirme sa volonté d’ouverture. L’avenir du fabricant pourrait être symbolisé par la fabrication d’appareils de taille plus réduite, (type PDA, smartphone) et par une dose d’OS open-source plus importante. En novembre, une nouvelle unité de production du fabricant américain devrait voir le jour en Pologne. Le géant devrait pouvoir atteindre son objectif : une capacité de production de 3 millions de PC par trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur