Dell, prudent, se consolide sur les serveurs et le stockage

Régulations

Les ventes du premier fabricant mondial de PC ont augmenté de 18% en un an, grâce notamment aux serveurs et solutions de stockage. Mais la prudence reste de mise

Chez le constructeur d’ordinateurs Dell, tous les indicateurs du premier trimestre sont au vert : le chiffre d’affaires progresse de 18% à 9,523 milliards de dollars, légèrement supérieur aux prévisions, et le bénéfice net progresse de 30% à 598 millions de dollars.

Le groupe est passé numéro un mondial durant le premier trimestre, devant HP. La progression la plus forte se situe en Europe, où le marché semble faire preuve d’une meilleure santé qu’aux Etats-Unis. En France, en particulier, Dell est passé à la seconde place, serveurs et périphériques compris, avec une progression de 38%. Michael Dell reste prudent Le “big boss” a indiqué qu’il ne s’attendait pas à court terme à un rebond des dépenses en technologies de l’information. Une prudence qui s’impose d’autant plus que Dell a obtenu ces résultats en pratiquant des réductions de prix agressives, une approche commerciale qui pourrait aussi montrer ses limites. En revanche, la progression des ventes sur les serveurs et surtout les systèmes de stockage sont de bon augure. Une jolie percée dans le stockage

Sur le premier trimestre, Dell a enregistré une belle progression de ses ventes dans les équipements de stockage: +65%, par rapport à l’année précédente, à 315 millions de dollars. C’était, il est vrai, une année de quasi-démarrage, suite à son accord avec EMS. Mais tout de même, d’un trimestre à l’autre, la progression se consolide, avec +5%, voire +8% Certes, cette activité ne représente encore que 4% des revenus annuels (37 milliards de dollars). Un analyste de Bancorp Piper Jaffray estime que la barre des 10% des ventes de Dell sera franchie dans les 12 à 15 mois à venir. Rappelons qu’une des clés du succès, en ce domaine, est le choix que Dell a fait de fabriquer des équipements sous licence d’EMC (le Clariion CX 200) plutôt que de les revendre en OEM. Certains estiment aussi que l’accord conclu par EMC avec Microsoft (lire nos informations, par ailleurs) aura des retombées positives pour Dell.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur