Dell refait ses gammes PC: Latitude, OptiPlex, Precision

Sécurité

Une annonce “historique” selon Dell. Toutes les gammes de stations, PC, portables changent. Avec, entre autres, l’intégration, pionnière, des processeurs Intel Sandy Bridge. Et la préannonce d’une tablette format iPad (10″) sous Windows 7

En fanfare, à San Francisco, Dell a officialisé ce 8 février au soir “un renouvellement de gamme massif“(…), un rafraichissement, qui compte parmi l’un des plus importants de l’histoire de Dell”  (sic!).

Comme révélé en début de semaine (cf. article ‘Intel reprend la livraison partielle de ses chips corrigés; Dell anticipe‘), Dell a choisi d’être parmi les tout premiers sinon le premier à proposer des PC de bureau et des PC de loisirs dotés du nouveau processeur Sandy Bridge d’Intel – quitte à assumer certains risques. Pour rappel, ce nouveau processeur a vu sa distribution retardée puis partiellement relancée, à la suite d’une alerte sur des éventualités de dysfonctionnement de certains chipsets dans certaines configurations ou utilisations… – des éventualités reconnues par Intel, qui a prévu la logistique de rappel pour remplacement.
Selon diverses sources crédibles, 8 millions d’unités de ces chipsets auraient déjà été livrées sur le marché. Intel n’a pas caché qu’il a repris leur livraison à la demande -sous la pression ? – de “certains constructeurs“.

Ce sont pas moins de 24 nouvelles références qui sont alignées par Dell, auxquelles s’ajoutent des extensions de services.

Gamme Latitude E: 6 nouveaux PC portables ‘pro’

Il s’agit de modèles Latitude E5420 en 14 pouces, E5520 en 15 pouces, avec pavé numérique,
Leur prix démarre à entre 700 et 800 euros HT. Le design a été retravaillé, avec “des formes plus rondes, plus douces“.
Nous sommes en train de “sérier” des configurations pré-établies en usine“, nous a précisé Antonio Fonseca, responsable produits client de Dell France. Ces modèles sont déclarés livrables en 15 jours.

Une sécurisation est proposée: cryptage pour les données, carte à puce ou puce RFID pour le verrouillage physique (une option logicielle est également pré-annoncée).

Ces PC portables sont a priori livrables sous Windows 7. Mais ils sont adaptables en “clients légers”: le BIOS permet de ‘booter’ les machines directement sous Citrix ou VMware, sans accès au disque dur.

Dell Latitude E6420
Plus haut dans la gamme, s’ajoutent 4 modèles Latitude E 6000: 6220 en 12 pouces, 6320 en 13 pouces, 6420 en 14 pouces [photo ci-contre] et 6520 en 15 pouces. Les deux modèles 14″ et 15″ peuvent être dotés d’un écran tactile (option).

Ces 4 modèles, outre le processeur Sandy Bridge d’Intel, intègrent également un processeur Intel Vpro avec son chipset réseau qui permet une prise en main ou ‘monitoring’ de maintenance à distance, dès avant le ‘boot’ sur le BIOS – d’où la possibilité de blocage à distance.
Ces modèles sont également dotés d’un slot DVD extractible (‘media bay‘), remplaçable par un module batterie, du stockage ‘flash’ SSD, des connecteurs USB 3.0 (dès que disponibles). Dans le logement de la batterie, le slot mini-PCI peut accueillir une carte SIM 3G. Car ces PC portables sont tous pré-câblés avec antenne “mobile 3G” intégrée.

Dell Latitude E6520 Notebook

Profitant du processeur Intel Vpro, cette nouvelle gamme gamme Latitude E 6000 est également dotée du dispositif antivol, permettant le blocage à distance, la possibilité d’effacer le disque dur, de bloquer l’utilisation dès avant le ‘boot’ sur le BIOS.
(photo ci-contre: le Latitude E 6520, avec pavé numérique et clavier rétro-éclairé)

Un convertible tablette XT3, un ultra-portable et un ATG

Tout en haut de gamme, sort le PC portable convertible en tablette, avec écran pivotable, le XT3 (qui rehausse le XT2).
Dans les “ultra-portables”, les plus légers, les plus sophistiqués -et  pas les moins chers…- Dell lance le 6220 en 12 pouces, à 1,3 kg – avec disque dur ou disque SSD. Le prix est à la baisse (autour de 1.200 euros?).
En système “semi-durci”, arrivent le Latitude E6420 ATG (plus résistant aux chocs, à la poussière, à l’humidité)

Gamme PC de bureau OptiPlex

Trois nouveaux ordinateurs de bureau Dell OptiPlex font leur apparition: les OptiPlex 990, 790 et 390, conçus pour être “sûrs, flexibles et facilement administrables“. Leur châssis est démontable sans outils; ils sont préconfigurables pour la virtualisation (VDI, virtual desktop infrastructure). Prix: à partir de 730€ HT et disponibles “dès les prochaines semaines“.

Gamme Stations de travail Precision 6000

Trois modèles sont introduits: la T1600, version ‘desktop’,  et, en version portables, les Precision M6600 et M4600.
La T1600 est disponible à partir de 606€ HT “dès les prochaines semaines”. Les prix et les disponibilités des stations de travail mobiles Dell Precision M6600 et M4600 seront communiqués dans les prochaines semaines.
_________________________________________

Pré-annonce d’une tablette 10″ sous Windows 7

Par ailleurs, Dell a fait la pré-annonce d’une tablette 10 pouces sous Windows 7 (format de l’iPAD d’Apple). Pourquoi cet OS ? “Afin de supporter des applications bureautiques en entreprise“. Elle devrait être motorisée par un processeur Intel ATOM. Elle devrait également supporter la virtualisation VMware

Pour mai ou juin, est confirmée la sortie d’un premier modèle 10″, fonctionnant sous Android 2.2 (comme la première, en 5″, disponible). Le modèle 7” sous Android 2.2  est également confirmé pour une disponibilité “dans quelques semaines“.

_________________________________________

Les ‘chipsets’ du Sandy Bridge: un risque assumé…

Dell n’ignore pas les questions qui ont été soulevées autour de certaines défaillances possibles des ‘chipsets’ accompagnant les nouveaux processeurs Sandy Bridge Core i3, i5 et i7. Ces chipsets , référence Q67  (chez Dell), peuvent présenter des problèmes de débit -écroulement du flux ? semble-t-il – sur 4 des 6 ports I/O (entrées/sorties).
Chez Dell, on ne nie pas le problème “éventuel”: “Dans les premières versions livrées, Intel reconnaît que, sur la durée, 4 des 6 ports du chipset incriminé risquent de tomber. Donc 2 des 6 ports, au format SATA, sont sans problème.  Pour les 4 autres, c’est un transistor qui est en cause. La panne ou le risque de panne est bien identifié, et concerne les transferts vers les lecteurs optiques, lecteurs/graveurs DVD..“.
Intel, avec ses partenaires constructeurs (qui ont poussé Intel à ne pas surseoir aux lancements en cours…)  a mis en place une logistique de remplacement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur