Dell rompt avec IBM

Régulations

Après trois ans de vie commune, le contrat n’est pas tenu. A mi-parcours, le divorce est à l’ordre du jour.

Les contrats dans l’informatique, même les plus importants, ne sont pas éternels. Et la rupture entre Dell et IBM en est un parfait exemple.

Selon l’agence Bloomberg, le texan Dell Computer a décidé de mettre un terme à son contrat d’achat et de services avec IBM. En 1999, les deux géants avaient signé un accord pour sept ans stipulant que Dell achèterait pour 16 milliards de dollars de composants à IBM. En contre-partie, Big Blue s’engageait à installer et à maintenir les PC Dell sous garantie. Diversification Dell affirme que l’arrêt de la production de disques durs et les tarifs “élevés” des services d’IBM sont à l’origine de cette décision. Cependant, le virage stratégique engagé par Dell (nouveaux produits, nouveau système de vente…) expliquent également sa prise de distance vis à vis d’IBM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur