Dell serait prêt à vendre ses usines

Régulations

Le texan est en quête d’économies dans un marché de plus en plus concurrentiel

Dell va-t-il devenir un fabricant ‘fabless’, c’est à dire sans usines ? Selon le Wall Street Journal, le groupe américain aurait ainsi approché plusieurs fabricants d’ordinateurs pour leur proposer ses usines au cours des derniers mois. Dell chercherait à vendre toutes ses usines “dans les 18 prochains mois”. D’autres usines pourraient être fermées.

Objectif : s’adapter aux nouvelles conditions du marché qui s’oriente résolument vers les portables destinés au grand public, faire des économies et améliorer la profitabilité du groupe. Or les usines de Dell ne se sont pas adaptées à cette tendance : Dell restant fortement positionné sur le marché des PC de bureau professionnel (83% des ventes se font en entreprises).

Pourtant, le groupe a entamé depuis plusieurs mois un important virage : nouvelle organisation commerciale avec de la vente directe, accent sur la vente en grande distribution, retour de Michael Dell, accent sur le design des machines (une révolution !), offre open source.

“Dans le grand public, on progresse mais on n’est pas assez bons. On revient aujourd’hui dans la course avec notre nouveau modèle de distribution. Nous comptons désormais 12.000 points de vente”, nous expliquait il y a peu, Thierry Labbé, dg de Dell France. Dell est néanmoins conscient du gap qui le sépare d’HP qui revendique plus de 80.000 points de vente…

Mais cette nouvelle stratégie arrive peut être un peu tard. Au deuxième trimestre, si les ventes ont progressé de +19% en volume et de +11% en valeur à 16,43 milliards, les bénéfices sont inférieurs aux attentes des milieux boursiers. Le résultat net perd 17% à 616 millions de dollars par rapport à 2007, même période (746 millions).

Fin août, le groupe a confirmé son plan de réduction des coûts opérationnels de 3 milliards de dollars d’ici à 2011. Un plan qui visiblement implique la vente des usines. Il s’inscrit dans la stratégie de réorganisation radicale mise en oeuvre depuis 20 mois, suite au retour de Michael Dell à la direction exécutive.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur