Dell va se serrer la ceinture

Cloud

En difficulté, le texan annonce un plan d’économies de 3 milliards de dollars par an et 8.000 suppressions de postes

Aux grands maux, les grands remèdes. On le sait, le modèle économique de Dell bat de l’aile. En 2007, le fabricant de PC a perdu sa couronne mondiale au profit de HP et a traversé de mauvaises passes financières. La mise en place d’une nouvelle stratégie (vente en magasins, ouverture vers le libre, produits low-cost…) commence à porter ses fruits mais cela reste insuffisant pour le texan.

Dell a donc décidé de prendre le taureau par les cornes et annonce un plan d’économies de 3 milliards de dollars par an sur la période 2009-2011. “Nous avons la possibilité d’améliorer l’efficacité et la productivité à hauteur de 3 milliards de dollars“, a assuré le p-dg Michael Dell.

Comment ? En fermant une usine (à Austin), en vendant des filiales (comme Dell Financial Services), en réduisant ses coûts de production, de développement et de logistique et bien sûr en supprimant des postes. Dell a ainsi réaffirmé son intention de réduire d’au moins 8.000 personnes ses effectifs mondiaux (10% du total) . Au cours des 9 premiers mois de son exercice 2007-2008 (clos fin février), il les a déjà réduit de 3.200, hors acquisitions.

Pour le quatrième trimestre de son exercice, clos au 1er février, Dell a fait état d’un bénéfice de 679 millions de dollars, soit un bénéfice par action (bpa) de 0,31 dollar par action, contre 726 millions (32 cents) un an plus tôt.

Outre ses difficultés propres, le groupe semble être pénalisé par le ralentissement économique aux Etats-Unis, son marché de référence (60% de l’activité). Du coup, il ne donne pas de prévisions pour l’exercice en cours. Mais il souligne que ses résultats sur le court terme “pourraient être affectés par des dépenses plus conservatrices chez les consommateurs”.

Selon le Gartner, Dell a affiché en 2007 la croissance la plus faible des fabricants de PC (+1,7%). Sa part de marché s’est repliée de 15,9% à 14,3%. Mais visiblement, le pire est derrière lui.“Une santé retrouvée en fin d’année permet à Dell de boucler l’année dans le vert”, précise l’institut d’études.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur