Dell veut renforcer sa position en Europe

Cloud

Le constructeur envisage de créer une nouvelle usine en Europe et peut-être même en France

Dell compte bien renforcer sa domination sur le marché mondial du PC. Pour ce faire, le constructeur américain mise sur la croissance de ses outils de production et envisage de créer une nouvelle usine en Europe.

Au cours d’une conférence de presse à San Francisco, Michael Dell, son fondateur, a expliqué que le constructeur souhaitait ajouter un nouveau site d’assemblage à celui dont il dispose déjà à Limerick, en Irlande, pour être en mesure de répondre à la demande européenne, en hausse de 30% environ chaque année. “Nous étudions la possibilité de l’ouverture d’une deuxième usine de fabrication en Europe”, a-t-il déclaré aux journalistes en réponse à une question sur les projets européens du groupe. Il a ajouté que cette nouvelle usine permettrait d’alimenter la croissance de Dell en Europe. Michael Dell n’a pas précisé dans quel pays serait installé le nouveau et un porte-parole de Dell s’est abstenu de tout commentaire. Mais selon une source proche du projet, cette usine pourrait bien être localisée en France. Ce choix s’expliquerait pas les difficultés de Dell sur le marché hexagonal où il est depuis plusieurs années, derrière HP. “Il n’y a qu’un seul pays dans le ‘top 10’ où notre concurrent est numéro un: la France”, a reconnu Michael Dell. Dell avait annoncé le mois dernier la création d’une nouvelle usine en Caroline du Nord. Le site, qui devrait employer 1.500 personnes d’ici cinq ans, sera sa troisième usine américaine. Le groupe texan se distingue ainsi de ses principaux concurrents, qui privilégient actuellement la délocalisation de leur production hors des Etats-Unis. Michael Dell réagit à la vente des PC d’IBM à Lenovo

Pour Michael Dell, la vente par IBM de son activité de PC au chinois Lenovo illustre le mouvement de concentration en cours sur le marché des ordinateurs personnels, un mouvement dont il attribue l’origine, en partie, au modèle de fabrication à bas coûts et de distribution directe construit par Dell.

“Il y a longtemps que nos principaux concurrents ne fabriquent plus véritablement de PC”, a-t-il dit en soulignant la détermination de son groupe à rester présent dans le domaine de la fabrication. “On assiste à un recours massif à la sous-traitance, qui revient fondamentalement à renoncer à des avantages concurrentiels”, a-t-il ajouté à propos de HP et IBM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur