Dell World 2013 : le logiciel, pilier de l’avenir de Dell

Cloud

Parti après ses compétiteurs, Dell a avancé à marche forcée pour se construire un portefeuille de logiciels en ligne avec sa stratégie. Les annonces de Dell World vont dans le sens de la consolidation des offres logicielles du constructeur, des offres jusqu’à présent dispersées.

Austin, Texas

Dell a fait significativement évoluer sa communication autour de sa division software. Jusqu’à présent composée d’un ensemble de briques nominatives acquises à coups de millions de dollars – AppAssure, Boomi, Enstratius, Kace, Quest Software et SonicWall, pour ne citer que les plus importantes –, les marques disparaissent désormais au profit des domaines et services proposés.

Certains pourront considérer qu’il ne s’agit que de cosmétique dans la communication du groupe ; en effet, ces marques demeurent dès que l’on gratte un peu pour évoquer les produits. Difficile de se détacher d’années d’évocation du pare-feu SonicWall ou des outils de management des infrastructures Quest. Pourtant, ce nouveau profil sémantique est lourd de conséquences.

John Swainson
John Swainson

La première est tout simplement la confirmation de la volonté de Dell de consolider, de rationaliser et de partager son offre. « Nous affichons un début de standardisation et d’optimisation », nous a déclaré John Swainson, le président de Dell Software.

“Piloter le Cloud comme le reste”

La seconde, plus ambitieuse, est de pouvoir systématiquement associer une couche logicielle aux couches infrastructure et poste de travail traditionnelles du constructeur. Il en va du maintien de sa marge comme de sa progressive indépendance vis à vis des acteurs du marché et de certains de ses concurrents.

Les annonces de Dell Software sur Dell World suivent cette logique. Elles couvrent l’administration de la mobilité et du BYOD, le Big Data, sans oublier le focus sur la sécurité avec la surveillance de la performance et la protection des données. « Nous voulons transformer la façon dont les gens pilotent leur infrastructure et les renseigner sur ce qui s’y déroule, continue John Swainson. Ils doivent piloter les applications Cloud comme des applications traditionnelles. A nous également de simplifier les usages du Big Data. »


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur