U3VycHJpc2U= : Free allèche et promet une surprise

4GMobilitéOperateursRéseauxSmartphones

Qu’annoncera Free demain, mardi 10 mars, lors d’une conférence de presse de dernière minute ? Rien ne filtre pour l’heure mais les sujets ne manquent pas. Nos hypothèses.

Alors qu’Iliad convoquait presse et analystes le 12 mars prochain pour la présentation de ses résultats annuels, nous avons eu la surprise de recevoir, ce matin, une invitation de dernière minute pour une conférence de presse qui se tiendra demain, mardi 10 mars, à 9 heures. Invitation accompagnée d’un mystérieux code : U3VycHJpc2U=. Cette série de lettres et chiffres qui ressemble furieusement à un code secret d’accès à un quelconque service, notamment Internet, ne signifie rien d’autre que « surprise » en base64, le codage informatique basé sur 64 caractères utilisé dans la majorité des systèmes pour la transmission de messages (notamment le courrier électronique).

Une Freebox 4G ?

Quelle surprise va donc annoncer demain le trublion du Net ? Sauf très grosse surprise, Free ne peut évoluer que dans deux axes : la mobilité et le fixe. Côté fixe, on pourrait s’attendre à l’annonce de la nouvelle Freebox Révolution, la V7. Mais le groupe a plusieurs fois répéter, notamment par la voix de son patron Xavier Niel, qu’elle n’arriverait pas avant la fin de l’année. Son annonce pour demain serait donc pour le coup une véritable surprise mais au risque de décrédibiliser la parole d’Iliad. Peu probable, donc. Quand à une nouvelle Freebox « entrée de gamme », type Crystal 2, Free prendrait-il la peine d’organiser une conférence mystère pour l’annoncer ? Pourquoi pas ? En juin dernier, lors d’une rencontre avec les communautés des utilisateurs Free (et Alice), Xavier Niel avait évoqué une future Freebox pour la fin 2014.

Celle-ci serait alors présentée avec un peu de retard mais probablement accompagnée d’un nouveau forfait. Lequel viendrait casser l’offre de Bouygues Telecom qui, il y a un an, défiait Free avec une offre Bbox triple play à 20 euros. Offre qui a permis à l’opérateur de faire le plein d’abonnés fixes avec 415 000 nouveaux clients mais qui ne lui permet pas encore de relever de ses pertes financières en 2014. De là à annoncer le rachat de Bouygues Telecom… A moins qu’il ne s’agisse tout simplement d’une extension à la Révolution, comme une femtocell 4G. L’opérateur en propose déjà une en 3G, gratuite au-delà des frais d’envoi. Une version 4G lui permettrait de booster la progression de sa couverture nationale en parallèle de l’accélération de ses investissements réseau LTE ces derniers mois. Mais une extension mérite-t-elle une conférence mystère à elle seule ? Rien n’est moins sûr.

L’arrivée du Freephone et/ou forfait à 10 euros ?

Côté mobile, on pense évidemment à un Freephone. La rumeur selon laquelle Free pourrait lancer son propre smartphone avait circulé début février. Une annonce qui interviendrait dans la foulée du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone. L’offre alignerait ainsi l’opérateur sur ses concurrents avec un téléphone, probablement sous Android, personnalisé de ses services et lié à un forfait 4G dédié à un nouveau tarif. Qui a dit « data illimitée » à 10 euros ?

L’hypothèse est d’autant plus probable qu’elle viendrait gêner aux entournures la stratégie de Numericable-SFR, en pleine mutation de convergence fixe-mobile sur le très haut débit (notamment avec l’interconnexion des réseaux mobiles de SFR aux boucles locales de Completel et aux installations optico-coaxiale de Numericable dans les immeubles) visant au groupe à s’émanciper de l’infrastructure d’Orange et de générer ainsi de substantielles économies… que la nouvelle stratégie de Free viendrait ruiner. A propos de Patrick Drahi, le patron d’Altice qui mettait la main sur SFR, Xavier Niel : « On va lui expliquer comment ça marche », selon des propos rapportés le magazine Capital. Dès demain ?

Les hypothèses ne manquent pas même si aucune n’est certaine. Une dernière, improbable, mais qui concordera avec une autre annonce majeure attendue ce soir sur le sol européen : le lancement de l’Apple Watch. Free l’intégrera-t-il à son catalogue et ses boutiques pour attirer la lumière sur lui et devancer tous ses concurrents ? Le suspens sera levé demain.


Lire également
Free brade son forfait tout illimité à 3,99 euros
Couverture 3G : Free répond à ses obligations
Cloud : Iliad-Free mise sur les puces ARM pour jouer les trublions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur