Démission du p-dg d’Ingenico

Cloud

Yves Sabouret tire les conséquences d’une lutte interne. Il est remplacé par David Znaty

La valse des patrons continue. Après les départs du numéro deux d’Alcatel et du p-dg de Tranciel, c’est Yves Sabouret, à la tête d’Ingenico, qui annonce sa démission. Trois autres membres du conseil d’Administration: Jean-Paul Giraud, Jean-Denis Massonaud et Philippe Germond quittent également le navire qui décidemment subit de plusieurs mois d’importants mouvements.

Car le président du numéro un mondial des terminaux de paiement était devenu en mai 2004 président de l’entreprise. Il sera donc rester seulement 11 mois à latête de l’entreprise. Il avait remplacé Jean-Marie Descarpentries, qui avait démissionné après être resté dix mois à ce poste. Ce dernier était parti un désaccord avec Jean-Jacques Poutrel, fondateur et ancien président d’Ingenico. La famille Poutrel détient encore 5,20% du capital et 9,18% des droits de vote. Sabouret explique que “certains actionnaires significatifs du groupe veulent être plus aux manettes”. “Toutes societés reposent sur un équilibre de pouvoirs entre le conseil, les actionnaires et le management. Avec certains de mes collègues, on a estimé que cet équilibre entre ces trois facteurs de pouvoirs avait evolué dans un sens peu conforme”, poursuit-il. Le conseil d’administration d’Ingenico a nommé David Znaty comme président, Gérard Compain étant par ailleurs confirmé comme directeur général. David Znaty, 59 ans, était jusqu’à aujourd’hui président directeur général de Publicis Technology et expert en matière de technologies digitales.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur