Départ du président de T-Online

Cloud

La valse des présidents de FAI se poursuit…

Pas un jour sans qu’un président de fournisseur d’accès Internet ne décide de partir. De façon brutale. Après les départs du patron d’AOL France Stéphane Treppoz en juin puis du p-dg de Tiscali France, Rafi Kouyoumidjian (cf. nos articles), c’est au tour du président du directoire de T-Online, Thomas Holtrop d’annoncer sa démission.

Le premier fournisseur d’accès à internet en Europe a nommé à sa tête son actuel directeur financier, Rainer Beaujean, a annoncé le groupe à l’issue d’une réunion de son conseil de surveillance. Thomas Holtrop n’a pas fourni de précisions sur les raisons de son départ précipité, mais il pourrait s’agir de divergences stratégiques avec la maison-mère de T-Online, Deutsche Telekom. L’opérateur a en effet décidé une profonde réorganisation interne tournée vers le haut débit à laquelle il se serait opposé. Deutsche Telekom, qui comprenait jusqu’à présent quatre grandes divisions, n’en comptera plus que trois à l’avenir: téléphonie fixe et internet à haut débit pour la clientèle privée, téléphonie mobile et clientèle professionnelle. Cette réorganisation pourrait à terme se traduire par une réintégration de T-Online à l’image de ce qu’a fait France Télécom avec Wanadoo. Le FAI pourrait même se séparer de sa filiale française, Club-Internet. Ces départs précipités illustrent le virage stratégique pris par les fournisseurs d’accès. Avec la fonte continue tarifs et des investissements marketing toujours plus importants, les FAI cherchent à réduire leurs coûts. Et déjà, les rumeurs de concentration entre les différents acteurs du secteur refont surface.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur