Dépenses mobiles : les services aux entreprises vont tirer le marché à moyen terme

MobilitéRégulations
IDC-depenses-mobiles-horizon-2021

En 2021, les dépenses dédiées à la mobilité s’élèveront à 1 700 milliards de dollars dans le monde, selon IDC. Les services aux entreprises tirent la croissance.

En 2017, les dépenses en solutions mobiles tous confondues devraient atteindre 1580 milliards de dollars dans le monde. Une légère anticipation avancée par IDC qui constate une progression de 4,3% par rapport à 2016.

Les investissements dans les solutions matérielles, logicielles et les services devraient se poursuivre à raison d’une hausse annuelle moyenne de 2,7% pour atteindre 1 720 milliards en 2021.

70% des dépenses proviennent de la consommation grand public. Mais ce n’est pas cette proportion majoritaire qui tire le marché vers le haut. Leur progression annuelle moyenne se limitera à 1,3% entre 2016 et 2021.

Le vrai levier de croissance se trouve dans le vivier des services aux entreprises (+7,5% par an), de la construction (7,1%) et des télécoms (7%) devant les gouvernements, la santé, la distribution, la sécurité et les services d’investissement (6,9% chacun).

Les banques et les services professionnels afficheront les plus fortes dépenses à l’horizon 2021, soit respectivement 55,1 milliards et 54,9 milliards de dollars.

Les services de connectivité mobile concentreront la majeure partie des dépenses à raison de 950 milliards de dollars en 2021. Mais ce sera le segment de la fourniture de services mobiles pour les entreprises qui se distingue (en moyenne 15,3% par an).

Le volet hardware – avec l’achat de terminaux mobiles comme les smartphones – constitue le deuxième poste de dépense dans la mobilité.

Bien qu’ils représentent la plus petite catégorie en termes de dépenses, les logiciels de gestion de la mobilité, de développement applicatif, et de sécurité connaîtront toutes des croissance à deux chiffres, assure IDC.

Les dépenses mobiles concentrées aux Etats-Unis et la Chine

« Les stratégies payantes de mobilité exigent une intégration réfléchie aux stratégies et technologies plus larges, commente Denise Lund, Directrice de recherche Enterprise Mobility chez IDC.

“Cela signifie que chaque acheteur d’IT devrait accorder la priorité aux solutions des fournisseurs qui offrent des services et des plates-formes de connectivité, de sécurité et de gestion des périphériques et des applications de base, mais souples et évolutives. ”

Les petites entreprises (moins de 10 salariés) concentreront les trois quarts des dépenses. Un taux qui s’explique par les alternatives accessibles que les offres mobiles apportent en regard des solutions traditionnelles.

Les grandes entreprises (plus de 1000 salariés) et moyennes (entre 500 et 1000) augmenteront leurs dépenses au rythme moyen annuel de 7,8% et 6,9% respectivement.

Sous l’angle régional, près de 392 milliards de dollars se concentreront sur le seul territoire des Etats-Unis en 2021 et 337 milliards en Chine. Suivront le Japon, le Brésil et le Royaume-Uni.

Mais les plus fortes croissances seront portées par le Venezuela (8,2% de croissance annuelle moyenne) étonnamment, l’Inde (8%), les Philippines (7%) et le Pérou (6,7%).

A l’inverse, l’Australie, Israël, l’Arabie Saoudite et Taïwan devraient connaître une période de déclin des dépenses.

Et la France ? La synthèse d’IDC ne le précise pas.


Lire également
IoT : l’Idate perçoit une forte croissance malgré des défis à relever
Terminaux : retour à la croissance en 2018, grâce à l’iPhone X
Dépenses IT : tous les segments en croissance en 2018


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur