Pour gérer vos consentements :

Des applications frauduleuses s’infiltrent sur l’App Store d’Apple

C’est dans le cadre de sa participation au projet OpenOffice que Simon Phipps, personnalité bien connue du monde open source, a détecté la présence d’applications frauduleuses sur l’App Store d’Apple.

Premier exemple, Quickoffice Pro, un logiciel à 2,99 dollars, dont le nom est calqué sur celui d’un titre commercialisé auparavant par Google. Toutefois, l’application se borne ici à afficher un écran gris. Pour le support technique, les clients (forcément mécontents) sont redirigés vers la communauté OpenOffice, un projet open source sans rapport avec cette ‘application’.

Alerté, le possesseur du compte développeur sous lequel a été publié ce logiciel avance que c’est un programmeur freelance employé par ses soins qui a publié ce logiciel frauduleux sans son consentement. Explicitation d’autant plus suspecte que c’est bien le possesseur du compte qui récolte l’argent généré par les ventes de cette application. Fort heureusement, cette dernière a depuis été retirée de l’App Store.

Une vigilance en trompe l’œil ?

La sagacité d’Apple est directement mise en cause. La firme indique en effet que chaque application soumise sur sa boutique est testée. Ceci n’a pas été le cas ici puisque le titre incriminé ne sert absolument à rien : il s’ouvre sur un bouton permettant de le quitter.

Et ce n’est visiblement pas un cas isolé. Simon Phipps a ainsi découvert assez rapidement que « Quickoffice Pro-for Microsoft Office Word, Excel, Powerpoint Edition », vendu 9,99 dollars, était aussi un titre frauduleux. Un traitement de texte et un tableur très basiques sont proposés, et le lien dédié au support technique redirige vers un éditeur tiers, qui croule sous les demandes de clients mécontents.

À lire aussi :

Firefox va faire son retour sous iOS
iOS : Apple va-t-il troquer Google contre Yahoo ou Bing ?
Apple et IBM partent à l’assaut des entreprises avec iOS et Big Data

Crédit photo : © Yuri Arcurs – Fotolia.com

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago