Des applications Moonlight autonomes !

Logiciels

Avec la commande ‘mopen’, les applications Silverlight/Moonlight peuvent fonctionner sans l’aide d’un navigateur Internet. Un nouveau concurrent d’Adobe AIR est né

.NET et Silverlight sont deux technologies Microsoft permettant respectivement de créer des applications autonomes et des logiciels fonctionnant au sein d’un navigateur Internet (comme le fait Adobe avec Flash). Des alternatives open source sont disponibles pour ces deux produits : il s’agit de Mono et Moonlight.

Dans son blog, Miguel de Icaza, le chef du projet Mono (et vice-président Developer Platform chez Novell), revient sur la commande ‘mopen’. Cette dernière permet de lancer les applications Moonlight hors du navigateur. Avec ‘mopen’, un même code source permet donc de générer un logiciel qui peut à la fois fonctionner au sein d’un navigateur Internet, mais aussi de façon autonome. C’est, en fait, le même principe que la technologie AIR (Adobe Integrated Runtime), qui transforme du code Flex en une application classique.

Lorsqu’il fonctionne dans un navigateur, le module n’a accès qu’à une sélection limitée de fonctions. Les données locales de l’ordinateur sont alors à l’abri. C’est la condition sine qua non pour des applications qui seront présentes dans une page web. Par contre, lorsque le code est utilisé en mode autonome, il a accès à l’intégralité des fonctions de Mono. Là encore, c’est exactement le principe retenu par Adobe pour Flex et AIR, l’extensibilité en plus.

Cette technologie a déjà permis de créer plusieurs ‘gadgets’ pour le bureau de Linux. Au besoin, ‘mopen’ pourra être porté sous Windows et Mac OS X. Miguel de Icaza préfèrerait cependant que Microsoft propose le même type de commande pour Silverlight, car – selon lui – la compagnie demeure plus influente et imposerait plus facilement ce type de solution.

Plus de détails sur les « desklets moonlight » se trouvent ici et ici.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur