Des ordinateurs portables sous OpenSolaris chez Toshiba

Logiciels

En faisant ce choix, la compagnie se démarque nettement de ses concurrents

Dès 2009, Toshiba distribuera des ordinateurs portables pourvus d’OpenSolaris 2008.11. La compagnie se concentrera tout d’abord sur les États-Unis.

Ce choix n’est pas innocent. Toshiba a beaucoup à gagner avec une telle offre : non seulement la firme s’attirera les faveurs des professionnels du monde Unix, mais elle se démarquera également de ses concurrents, qui favorisent Linux. Pour Sun Microsystems, c’est une belle occasion d’augmenter la base installée de son OS, et donc de vendre plus de contrats de support.

Nous avons pu tester ce système d’exploitation open source et constater combien il avait progressé en seulement quelques mois. Les développeurs ont ainsi largement amélioré le support des ordinateurs portables, en permettant la mise en veille de la machine et l’activation des fonctions d’économie d’énergie du processeur.

OpenSolaris 2008.11 se veut puissamment armé pour les systèmes multicœurs (il ne souffre pas de la présence d’un ‘verrou géant’). Il met également à profit certaines caractéristiques du système de fichiers ZFS pour apporter des fonctions sans équivalents dans le monde Linux : curseur de temps dans le gestionnaire de fichiers et création d’instantanés lors des mises à jour.

Au final, la seule faiblesse d’OpenSolaris réside dans son support des périphériques, très loin de celui qu’apporte aujourd’hui une distribution Linux. Gageons toutefois que Toshiba sélectionnera des composants 100 % compatibles avec cet OS.

A lire, notre test d’OpenSolaris


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur